En ce moment
 
 

Trois randonneurs fauchés par un train à Leernes: "Il semblerait que les victimes aient essayé de se protéger en se collant contre les murs"

  • Trois piétons fauchés par un train à Leernes

  • Trois piétons fauchés par un train à Leernes: "Un homme et une femme sont décédés, un jeune homme dans un état grave"

 
 
 

Trois piétons ont été fauchés par un train à Leernes, dans l'entité de Fontaine-l'Evêque, ce lundi après-midi peu après 14h. Deux d'entre eux sont décédés et le troisième est blessé.

Trois personnes ont été fauchées par un train à Leernes, dans l'entité de Fontaine-l'Evêque, sur la ligne qui relie Erquelinnes à Charleroi, lundi en début d'après-midi. Deux d'entre elles sont décédées tandis que la troisième a été blessée, a indiqué un porte-parole d'Infrabel.

"Trois personnes déambulaient dans un tunnel lorsqu'elles ont été renversées par un train"

Les corps des deux victimes ont été retrouvés le long des voies, a confirmé le porte-parole de la zone de secours Hainaut-Est. Aucune information sur l'identité des personnes n'était disponible dans l'immédiat. "Il semblerait que les trois personnes déambulaient dans un tunnel lorsqu'elles ont été renversées par un train vers 14h10", a précisé le porte-parole du gestionnaire du réseau.

(Photo de Fabian Vanhove)

"Ce seraient deux hommes et une femme"

"D’après mes informations, ce tunnel étant situé sur le territoire de la ville de Fontaine-l’Evêque, trois personnes se sont engagées dans ce tunnel et ont été happées par le train à peu près à la moitié de la distance de la longueur de ce tunnel. On me dit qu’il y avait trois personnes à l’intérieur de ce tunnel et qu’il y aurait là-dedans, deux personnes d’origine néerlandophones et un francophone. Ce seraient deux hommes et une femme. Un homme et une femme sont décédés et le plus jeune des deux hommes serait, lui, aurait été embarqué dans un état relativement grave"
, a expliqué Noël Van Kerchoven, bourgmestre de la commune, au micro de Benjamin Wéry pour Bel RTL.

Des randonneurs de Bruxelles et Namur

Selon la police, les victimes sont des randonneurs originaires de Bruxelles et de Namur. Le tunnel constituerait un raccourci très emprunté, selon plusieurs témoignages. Un endroit pourtant strictement interdit aux piétons. "C’est un tunnel très étroit. Seul le train a la place pour y circuler et il semblerait d’ailleurs que les victimes aient essayé de se protéger en se collant contre les murs, mais c’est strictement impossible vu l’étroitesse du tunnel", a expliqué Arnaud Reymann, porte-parole d’Infrabel, au micro de Ludovic Delory pour le RTLinfo 19H

Le conducteur sous le choc

"Les passagers sont coincés dans le train qui a fauché les randonneurs. Le conducteur est sous le choc", précisait notre journaliste présent sur place Ludovic Delory avant que le train ne redémarre. "La circulation ferroviaire a été interrompue dans les deux sens mais un services de bus a été mis en place entre Charleroi et Lobbes, ainsi que des navettes entre Lobbes et Erquelinnes", a expliqué le porte-parole de la SNCB. "Immobilisé le temps des opérations et des constatations judiciaires, le convoi dans lequel se trouvaient une vingtaine de navetteurs a finalement rejoint la gare de Lobbes" et les voyageurs ont été évacués. Vers 17h40, la circulation des trains a pu reprendre, a indiqué Infrabel, n'excluant toutefois pas quelques retards sur cette ligne peu fréquentée.


(Photo de Fabian Vanhove) 


(Photo de notre journaliste Ludovic Delory) 
 




 

Vos commentaires