En ce moment
 
 

Un ado de 13 ans tué sur un passage à niveau à Familleureux: "J'ai entendu une dame crier NON, mais il était trop tard", dit un témoin

  • Familleureux: un adolescent de 13 ans décède percuté par un train

  • Familleureux: un adolescent de 13 ans décède percuté par un train

 
 
 

Une imprudence a coûté la vie à un adolescent de 13 ans sur un passage à niveau mardi en fin d'après- midi. Un jeune a été heurté par un train à Familleureux. Les barrières étaient pourtant fermées et les feux au rouge.

Un adolescent s'est engagé sur les voies de chemin de fer mardi après-midi avec son vélo à Familleureux dans l'entité de Seneffe (Hainaut). Les signaux fonctionnaient : barrière baissée, alarme, feu rouge. Un train de marchandises l'a percuté. Une riveraine a tout de suite compris qu'un drame se produisait. 

"Il y a un train qui était annoncé. J'ai entendu ce train freiner très très fort et j'ai entendu une dame aussi qui criait 'Non', je me suis penchée par la fenêtre mais c'était trop tard en fait, il y avait déjà le corps de ce petit garçon qui était allongé sur les rails", raconte ce témoin direct du drame. 

Le garçon croyait avoir le temps de passer. Il ne s'est pas rendu compte du danger imminent. Le convoi roulait à une vitesse située entre 90 et 120 km/h. 

"Il faut savoir que ça ne pardonne pas, il faut rappeler qu'un train ne peut pas changer de direction et même si le conducteur actionne un freinage d'urgence, il va mettre plusieurs centaines de mètres à s'arrêter le drame est bien souvent inévitable", explique Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel.  

"Tous les jours, les barrières sont fermées et tous les jours, je vois des gens qui traversent", insiste le témoin. 

Un radar pour les voitures, mais pas pour les piétons

En 2020, neuf personnes sont mortes sur des passages à niveau. 400 de ces croisements ont été supprimés en un peu plus de quinze ans. Il y a aussi des campagnes d'information. Et un radar a fait son apparition pour les véhicules. 

"Dès qu'une imprudence est commise, ou plus grave, lorsqu'un conducteur par exemple va accélérer à la fermeture du passage à niveau, cette caméra se déclenche et les images sont analysées. Et sur base de ces images, on peut dresser un procès-verbal. Et rappelons que franchir un passage à niveau lorsque le feu rouge, c'est l'infraction la plus grave du code de la route", déclare encore Frédéric Sacré. 

Le système détecte les véhicules, pas les piétons. Seule la sensibilisation peut leur sauver la vie. 




 

Vos commentaires