En ce moment
 
 

Lena et Henry, retrouvés morts à Tournai, ont été tués à l'arme blanche: le corps du fils de la dame a été découvert dans l'Escaut

Les deux corps de Lena et Henry, 66 et 69 ans, ont été découverts morts vendredi en début d'après-midi dans leur habitation de Thimougies (Tournai). Ils ont été tués à l'arme blanche, a indiqué ce dimanche le procureur du Roi de Tournai-Mons. Ce dimanche, nous avons également appris que le fils de Lena a été retrouvé sans vie jeudi, soit un jour avant la découverte des dépouilles du couple.

L'homme et la femme âgés d'une soixantaine d'années retrouvés morts dans leur habitation de Thimougies (Tournai) vendredi ont été tués par arme blanche, a indiqué dimanche le procureur du Roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons. "L'enquête se poursuit", a-t-il ajouté.

"Aucune piste n'est privilégiée et aucune arrestation n'est intervenue. Les victimes ont été tuées, probablement mercredi ou jeudi dernier. Nous attendons toujours les résultats des analyses médico-légales pour pouvoir préciser la date des décès", a précisé le procureur du Roi.

Un point presse aura lieu lundi à 16h00 au palais de justice de Tournai.


Le fils de la dame retrouvé mort également

Jeudi, le cadavre du fils de Lena Vangheluwe, un des deux enfants qu'elle avait eus d'un premier mariage, a été repêché dans l'Escaut à Audenarde, un jour avant que les corps de sa mère et de son beau-père soient retrouvés dans leur maison à Thimougies. Mais selon le procureur du Roi, aucun lien ne permet à ce stade d'associer les deux affaires.

Une autopsie sera réalisée pour déterminer les causes exactes du décès du fils de Lena. Selon le parquet de Flandre orientale, les premiers éléments de l'enquête excluraient un acte criminel.

  


Lena et Henry, 66 et 69 ans, retrouvés morts chez eux

Les corps sans vie de Henry Vanlerberghe (69 ans) et de son épouse Lena Vangheluwe (66 ans) ont été retrouvés vendredi matin dans leur villa de la rue de Saucelle à Thimougies. Originaire de Kluisbergen, en Flandre orientale, ce couple de maraîchers vivait depuis quinze ans à Thimougies.

Étonnés de ne pas recevoir leur café matinal, ce sont des ouvriers qui travaillaient sur un chantier jouxtant la villa qui ont informé, dès jeudi, le neveu des victimes. Celui-ci s'est rendu sur place et a aperçu son oncle qui semblait se reposer dans un fauteuil.

Vendredi matin, voyant que son oncle était toujours dans la même position, le neveu a alerté les forces de l'ordre qui ont fait la macabre découverte. 

Dès la découverte des corps vendredi vers onze heures, l'habitation a été envahie par les forces de l'ordre. Le moindre élément suspect a été relevé et des prélèvements ont été réalisés. Le couple aurait été tué à l'arme blanche.

Pour la justice, la piste du double homicide est clairement privilégiée. "Le décès n'est pas accidentel, les causes de la mort doivent encore être déterminées. Un médecin légiste s'est rendu sur place, une instruction a été ouverte", a déclaré Frédéric Bariseau, procureur du Roi de Tournai.

Deux pistes sont notamment évoquées: un vol ayant mal tourné ou un règlement de compte.

Vos commentaires