En ce moment
 

Un grand chantier débute sur l'E42: les séparateurs sont en place, la circulation basculée dans les deux sens

A partir de ce jeudi, un vaste chantier visant à réhabiliter l'E42/E19 va être entrepris. Les travaux concernent le tronçon entre Obourg et Jemappes en direction de la France. Il impactera cependant les deux sens de circulation. Des séparateurs sont déjà en place.

Dès aujourd'hui, le trafic s'effectuera alors sur deux voies dans chaque sens, en ce compris la bande d'arrêt d'urgence, avec une vitesse limitée à 70 km/h. Le tronçon de l'autoroute vers la France sera quant à lui complètement démoli. L'objectif est de pouvoir démarrer la reconstruction de la voirie au printemps.

Voici les entrées et sorties impactées, comme le renseigne un communiqué de la Sofico:

- Vers la France: la rue d’Obourg ne pourra plus être empruntée pour monter sur l’E42/E19-A7; l’aire de Bois du Gard sera fermée ; dans l’échangeur Nimy, il ne sera plus possible de quitter l’autoroute ou de monter sur l’autoroute (accès et sortie n°23 bis). Une déviation sera mise en place via la N552 (Route de Wallonie). 

- Vers Bruxelles: dans l’échangeur de Nimy, il ne sera plus possible de gagner l’autoroute (accès n°23 bis). Il restera toutefois possible de quitter l’autoroute. Une déviation sera mise en place via la N552 (Route de Wallonie).

Ces travaux permettront de réhabiliter toute la largeur de l'autoroute en profondeur, avec remplacement de la fondation et parfois de la sous-fondation, de réfectionner les bretelles présentes sur le tronçon, de réfectionner les ponts inférieur et supérieur, de renouveler le système d'égouttage, de renouveler les panneaux anti-bruit ainsi que de restaurer l'aire autoroutière de Bois du Gard. Cette portion d'autoroute, construite dans les années 70, n'a pas encore fait l'objet de réhabilitation.

"Il n’y a pas eu réhabilitation en profondeur depuis années 70. Nous allons pour ainsi dire reconstruire une toute nouvelle autoroute. C’est-à-dire que nous allons devoir reconstruire jusque la fondation et par endroits jusque la sous-fondation, c’est-à-dire jusque 80 cm de profondeur", éclaire Héloïse Winandy, chargée de la communication auprès de la Sofico.

Il s'agit du dernier tronçon de l'E19/A7 à devoir être modernisé en profondeur. Ce chantier devrait être achevé pour le 1er semestre 2020. Ces travaux, financés par la Sofico, représentent un budget de quelque 49.000.000 euros HTVA.

Vos commentaires