En ce moment
 
 

"C'est le travail d'une année qui s'envole en fumée": Ludovic, agriculteur à Ormeignies, a perdu toute sa récolte dans un incendie

Un incendie s'est produit dimanche matin dans une exploitation agricole située rue de Bétissart à Ormeignies (Ath).

Un incendie s'est produit dimanche matin dans une exploitation agricole située rue de Bétissart à Ormeignies (Ath), a indiqué la zone de secours de Wallonie picarde. Le feu a pris dans une grange contenant des ballots de paille et de foin. L'origine de l'incendie est inconnue. Des autopompes et des citernes des casernes d'Ath, de Lessines, de Beloeil et de Leuze ont été envoyées sur place.

Des agriculteurs de la commune sont venus prêter main forte au propriétaire des lieux. Objectif: éviter toute reprise des flammes. "Tant que le feu est dans le foin, la totalité doit être absolument dégagée. Il n'y a pas d'autre solution. Et on le voit bien, jusqu'au dernier ballot, le feu est dedans", éclaire Eric Stasik, capitaine des pompiers de la zone Wallonie Picarde.

"Heureusement que l'on est soutenu dans des situations pareilles. Ça fait plaisir de voir qu'il y a encore une certaine solidarité, ça fait du bien au moral malgré tout", souffle l'agriculteur Ludovic Lorfèvre.


L'hypothèse de l'autocombustion

Pour le propriétaire des lieux, cet incendie est un énorme coup dur. "C'est le travail de toute une année qui s'envole en fumée. Ce sont toutes mes nourritures, mes réserves en foin et en paille. Sur quelques minutes, tout s'effondre. On est impuissant face à un tel sinistre", regrette l'agriculteur. 

250.000 litres d’eau ont été nécessaires pour venir à bout des flammes. Ces derniers jours, deux autres hangars dans la région ont été victimes d’incendie. Une enquête permettra sans doute d’expliquer les cause. L'hypothèse de l'autocombustion. "On est en fin de moissons. Donc ce sont de la paille et du foin qui ont été rentrés il y a à peine 2,3 semaines. Une chaleur se dégage de l'intérieur s'il reste un peu d'humidité. Et on arrive à de l'autocombustion. Mais au stade actuel, on ne peut le confirmer", indique le capitaine des pompiers. 

Les pompiers vont rester mobilisés plusieurs heures encore sur le site afin d'empêcher toute reprise éventuelle du brasier.

7352439

7352438

7352442

7352436

Vos commentaires