Un jeune homme de retour de discothèque violemment agressé à son domicile à Tournai

Un jeune homme de retour de discothèque violemment agressé à son domicile à Tournai

Un Tournaisien a été agressé à son domicile dans la nuit de vendredi à samedi à Tournai. Victime de coups, le jeune homme a aussi été menacé de mort avec un couteau, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Tournai.

Les faits ont débuté la nuit de vendredi à samedi, vers 04h45 du matin, à la sortie de la boîte de nuit le "Come Back", implantée le long de la chaussée de Bruxelles à Tournai. Alors qu'il était sur le parking de la discothèque et qu'il souhaitait rentrer chez lui à Tournai, un jeune homme a été pris en charge, à sa demande, par les occupants d'une voiture. En chemin, l'intéressé a retiré de l'argent à Tournai dans un distributeur afin de s'acquitter du trajet.


Du ruban adhésif sur la bouche

Arrivé chez lui dans le quartier du boulevard Eisenhower, le jeune homme a invité les occupants de la voiture à boire un dernier verre. Une fois dans le domicile, les individus ont jeté l'intéressé à terre et lui ont placé du ruban adhésif sur la bouche et autour des poignets. Le passager de la voiture l'a maintenu, puis lui a donné plusieurs coups de poing afin qu'il ne crie pas.


Le conducteur s'empare de divers objets

Pendant ce temps, le conducteur s'est rendu à l'étage et s'est emparé de divers objets (console de jeux, manettes...). En redescendant, il a donné un violent coup de pied dans le visage de la victime, puis lui a placé un couteau sous la gorge en lui disant qu'il allait le tuer s'il ne s'arrêtait pas de crier. L'homme s'est ensuite rendu dans le salon où il a débranché la télévision. Les auteurs sont partis en voiture avec les différents objets, puis ont abandonné leur véhicule à proximité. Les individus ont ensuite pris la fuite vers le tunnel sous voies de la gare de Tournai. Une enquête a été ouverte par la police de la zone du Tournaisis. Une information judiciaire a été ouverte auprès du parquet de Tournai.

Vos commentaires