En ce moment
 

Un nouveau cas de la maladie de Newcastle détecté chez un détenteur amateur de volailles à Momignies

Un nouveau cas de la maladie de Newcastle détecté chez un détenteur amateur de volailles à Momignies

Un nouveau foyer de maladie de Newcastle aviaire a été détecté chez un détenteur amateur de volailles de Momignies près de Charleroi. L'Afsca y a fait installer une zone de protection de 500 mètres autour du foyer. C'est la 20e infection du genre chez nous depuis le 26 avril dernier.

Une nouvelle contamination par la maladie de Newcastle a été détectée le 31 juillet chez un détenteur de volailles amateur à Momignies, dans le Hainaut, indique mercredi l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Ce nouveau cas porte à 20 le nombre d'infections recensées depuis le 26 avril, dont trois dans des exploitations avicoles.


Quelles mesures dans la région?

Une zone de protection de 500 mètres autour du nouveau foyer a été délimitée. Ce périmètre est assorti de mesures valables pour 21 jours au moins, précise l'Afsca. Ainsi, les détenteurs de volailles ou de pigeons qui se trouvent à l'intérieur de cette zone doivent transmettre au bourgmestre un inventaire de leurs animaux, faire vacciner ceux-ci ou fournir la preuve d'une vaccination récente. Les canards, les oies et les cannes naines ne sont toutefois pas concernés par cette mesure. Le transport de volailles et de pigeons ainsi que les rassemblements d'oiseaux y sont par ailleurs interdits.


Où ont été détectés les autres cas?

À Theux, en province de Liège, où un cas était apparu le 25 juin dernier, la situation est sous contrôle et les prescriptions sont désormais levées. À Zulte, en Flandre orientale, la zone de protection (3 km) circonscrite autour du foyer découvert le 9 juillet est à présent fusionnée avec une zone de surveillance (10 km). Les mesures relatives aux détenteurs amateurs y ont été assouplies, mais uniquement pour la partie qui ne chevauche pas les zones délimitées autour du foyer de Waregem. À cette exception près, les rassemblements d'oiseaux autres que les volailles sont à nouveau autorisés. Les pigeons de sport peuvent donc se représenter à des vols de concours. Les expositions, les concours et la vente de volatiles (volailles toujours exceptées) sont également autorisés. Seuls les négociants professionnels peuvent, sous certaines conditions, recommencer à vendre de la volaille aux particuliers à partir d'aujourd'hui/mercredi, conclut l'Agence.

Vos commentaires