Un passager turbulent décède après s'être vu refuser l'embarquement à l'aéroport de Charleroi

Un passager turbulent décède après s'être vu refuser l'embarquement à l'aéroport de Charleroi
Image d'illustration

Un Slovaque est décédé mardi après plusieurs jours de coma. Le 23 février, il s'était vu refuser l'embarquement dans un avion en direction de Bratislava, au départ de l'aéroport de Charleroi parce qu'il se montrait turbulent. Mis au cachot après une rébellion, il avait dû à nouveau être maîtrisé après s'être porté lui-même des coups. Il avait alors fait un arrêt cardiaque. Sa famille s'est constituée partie civile, a indiqué mercredi le parquet de Charleroi.

Les faits se sont déroulés au Brussels South Charleroi Airport, le 23 février dernier. Selon le parquet de Charleroi, l'intéressé a posé des difficultés au personnel lors de son embarquement vers Bratislava. Il aurait ainsi bousculé une hôtesse de l'air, ce qui a motivé le commandant de bord à refuser de décoller en sa présence. La police fédérale aéroportuaire a alors été requise pour maîtriser le Slovaque qui s'est rebellé sur le tarmac. Placé en cellule, dans les locaux de la police fédérale, l'homme s'est porté des coups violents, ce qui a obligé les policiers à intervenir de nouveau pour le maîtriser.

Lors de cette opération, le forcené a fait un arrêt cardiaque. Hospitalisé, il a sombré dans le coma et est décédé mardi. Ses proches se sont constitués partie civile devant un juge d'instruction de Charleroi. Une enquête a été ouverte pour vérifier que la procédure a bien été respectée, précise encore le parquet.

Vos commentaires