En ce moment
 

Un professeur de religion de l'enseignement primaire de Péruwelz vendait de la drogue à ses anciens élèves encore mineurs

Information interpellante concernant un professeur de religion de l'enseignement communal de Peruwelz. L'individu aurait fourni de la drogue à d'anciens élèves. Il a été placé sous mandat d'arrêt. Aurélie Henneton et Xavier Preyat ont rencontré les personnes responsables de l’enseignement de la commune pour le RTLinfo 19H.

Un enseignant opérant à Péruwelz, en Wallonie picarde, a été placé jeudi sous mandat d'arrêt pour vente de stupéfiants. L'inculpé est soupçonné d'avoir écoulé de la drogue auprès de mineurs d'âge. Le professeur écoulait de la drogue auprès d’anciens élèves passés dans le secondaire avec qui il avait gardé contact. Ce sont des éducateurs qui ont permis de mettre les faits au jour. "C’est stupéfiant. Ce professeur est dans cette école qui est quand même maternelle et primaire. Ça ne colle pas au personnage, ça ne colle pas à la fonction, mais tout arrive", a commenté une habitante de la commune.


Placé sous mandat d'arrêt

"Sur base d'une plainte, le parquet de Tournai-Mons a été avisé mardi des faits et ce dossier a rapidement été mis à l'instruction auprès de la juge Mme Véronique Laloux de Mons. L'homme a été interpellé le jour même", disait-on lors du point presse du parquet de Tournai. Entendu ce jeudi par la juge chargée du dossier, le suspect "a été placé sous mandat d'arrêt pour infraction à la loi sur les stupéfiants avec la circonstance aggravante que de la drogue était vendue à des mineurs d'âge", précisait Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai.


Le GHB, la drogue du viol, ferait partie des produits vendus par le professeur

Des perquisitions ont été menées au domicile de l’enseignant. Le GHB, la drogue du viol, ferait partie des produits vendus par le professeur. "L’enseignant en question a été arrêté pour des faits de vente de stupéfiants à des mineurs, mais on n’en sait pas plus à ce stade-ci, donc on laisse faire les enquêteurs et la justice. Ça ne se passait à priori pas dans notre enseignement", a précisé Aurélie Mouton, directrice générale de la commune de Péruwelz, face au micro d’Aurélie Henneton pour le RTLinfo 19H.


Le Péruwelzien travaillait dans sept des neuf écoles communales

Les autorités se disent consternées. Le Péruwelzien travaillait dans sept des neuf écoles communales. "Il était professeur de religion dans quasi toutes les petites écoles ou grandes écoles de notre entité, ça fait quelques centaines d’enfants, ça m’inquiète encore plus", a indiqué Daniel Westrade bourgmestre de Péruwelz, face à la caméra de Xavier Preyat.


Ecarté pour dix jours

La première mesure d’urgence décidée par la commune a été d’écarter le professeur de ses fonctions pendant dix jours. "A ce stade-ci, ce n’est pas un renvoi, c’est un éloignement sur le champ, ce que nous permet la loi. Après, on verra vers quel genre de mesure on ira", a ajouté Mme Mouton.

Un soutien psychologique sera proposé dès vendredi aux élèves et à leurs parents.

Vos commentaires