Quatre hommes ont enlevé un Tournaisien pour lui faire payer une dette: la police a libéré la victime

Quatre hommes ont enlevé un Tournaisien pour lui faire payer une dette: la police a libéré la victime

Quatre individus ont été placés sous mandat d'arrêt, fin de la semaine dernière, pour avoir commis un enlèvement à Tournai. La victime a été libérée par les forces de l'ordre. Une dette est à l'origine de cette séquestration, a indiqué lundi le parquet de Tournai.

Pour prise d'otage, extorsion ainsi que détention illégale ou arbitraire, quatre personnes comparaîtront mardi devant la chambre du conseil de Tournai. Elles risquent de 20 à 30 ans de réclusion devant le tribunal correctionnel. Peu de détails ont été fournis lundi par le parquet de Tournai.


Ils enlèvent un Tournaisien et réclament de l'argent à une connaissance

La victime, un Tournaisien âgé de 25 ans, a été enlevé par le quatuor le lundi 13 février en soirée. Les individus, quatre hommes, ont réclamé à une connaissance de la victime une somme d'argent. Cette dernière, qui habite la région bruxelloise, a alerté les forces de l'ordre.

Les policiers bruxellois ont informé le parquet de Tournai qui a lancé une mesure de localisation des appels. Dans la foulée, le dossier a été mis à l'instruction à Tournai. Une cellule de crise, regroupant la PJF, la DSU et le parquet a été mise en place.

Un rendez-vous ayant été fixé le 14 février à la gare de Tournai par les ravisseurs, une opération a été mise sur pied. Vers 21h00, les forces de l'ordre ont pu appréhender les 4 ravisseurs ainsi que leur victime.


Pour payer la réparation d'une voiture

Ayant reçu des coups de couteau à l'avant-bras lors de sa séquestration et surtout choquée, la victime a été hospitalisée à Tournai. "Quatre mois avant cet enlèvement, la victime avait eu un accident alors qu'elle conduisait la voiture d'un des inculpés. Ce véhicule avait été réparé chez deux des ravisseurs, un père et son fils. Le coût de cette réparation n'ayant pas été payé, les individus ont décidé d'enlever l'intéressé afin de récupérer leur dette", expliquait lundi Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai.

Les inculpés sont deux Français nés en 1961 et en 1988 ainsi que deux Tournaisiens nés en 1995 et en 1981. Aucune autre précision n'a été fournie par les autorités judiciaires.

Vos commentaires