En ce moment
 
 

Une maison de repos de Tamines infectée par la gale: la direction ferme l'établissement

Une maison de repos de Tamines infectée par la gale: la direction ferme l'établissement
 

Ces fêtes de fin d'année ont un goût un peu amer pour les pensionnaires d'une maison de repos de Tamines, en province de Namur. Ils doivent tous rester confinés à l'intérieur au moins jusqu'à dimanche. En cause: des cas de gale diagnostiqués sur place. Il s'agit d'une maladie de la peau très contagieuse. Toutes les sorties et les visites sont interdites.

Des cas de gale ont été diagnostiqués à la maison de repos "La Sérénité" à Tamines (Sambreville). Ce jeudi 26 décembre à midi, la direction a décidé de fermer l'établissement pour qu'il soit désinfecté. Cette mise en quarantaine durera un maximum de 72h. Sur la centaine de résidents confinés, une dizaine de patients sont malades.

En plus du bâtiment, les résidents sont eux aussi traités. Le personnel a, quant à lui, pris toutes les précautions pour ne pas être infecté à son tour. Ces mesures ont été prises pour ne pas prendre le risque que le problème se représente. En agissant de la sorte, la direction suit à la lettre les recommandations faites par le ministère de la Santé en la matière.

Les patients sont tristes d'être privés de leur famille

"Nous respectons les mesures d’hygiène générales et les mesures spécifiques pour la gale. Il faut donc utiliser des gants pour les soins, le lavage des mains… Les mesures spécifiques consistent à isoler le patient potentiellement contagieux et à prendre des mesures d’hygiène de protection du personnel, qui doit porter des blouses avec des longues manches, des gants… Les patients sont rassurés par cette décision, même s’ils sont tristes d’être privés de leur famille en période de fête", explique Monique Winants, la directrice de la maison de repos.

La gale est une maladie de la peau extrêmement contagieuse. Elle est causée par le sarcopte, un acarien microscopique, qui colonise la peau. Ceux-ci peuvent passer de peau en peau à l'aide d'un simple contact. Pour éliminer ces parasites, il faut donc éliminer la totalité de la colonie de sarcopte sur le patient mais aussi dans son lieu de vie.

La gale se développe le plus souvent dans des lieux où de nombreuses personnes se rassemblent régulièrement ou quotidiennement comme les écoles, les maisons de repos ou encore les hôpitaux. Tout le monde peut être touché par la gale.

"Certains résidents étaient très contents qu'on prenne ce genre de mesure, même s'ils sont évidemment très tristes d'être privés des visites à ce moment de l'année", confie Monique Winants, la directrice.

Le personnel a lui aussi pris toutes les précautions pour ne pas être infecté à son tour. La fin de la mise en quarantaine est prévue ce dimanche.

 

Vos commentaires