En ce moment
 
 

Une soirée tourne mal à Frameries: Oussama reçoit des coups de couteau avant d'être FAUCHÉ par la voiture des suspects

Une soirée tourne mal à Frameries: Oussama reçoit des coups de couteau avant d'être FAUCHÉ par la voiture des suspects
© RTL INFO
 
 

Il y a 15 jours, une soirée organisée en extérieur a dramatiquement dégénéré à Frameries, dans le Hainaut. Un homme de 29 ans a été poignardé à plusieurs reprises avant d’être percuté volontairement par une voiture. Il s’en sort miraculeusement. Deux personnes ont été arrêtées. Nous nous sommes procuré des images exclusives de la scène. Attention, elles pourraient choquer les plus sensibles.

L'événement estival tourne mal. Plusieurs personnes tentent de faire sortir les occupants d'une voiture car l'un d'eux vient de poignarder quelqu'un. Le véhicule finit par prendre la fuite, avant de revenir et de percuter la victime. Inconsciente, elle sera plongée dans le coma. L'homme à terre, c'est Oussama. Touché avant l'accident par plusieurs coups de couteau, il est miraculeusement en vie. C'est en voulant défendre deux jeunes filles qu'il aurait été agressé.

"C'est une des deux filles que j'ai défendues qui m'a montré que j'étais plein de sang, confie Oussama Rachidi, victime. Je vais le montrer aux gardes et apparemment, ils m'ont charcuté et puis il m'a roulé dessus en voiture, comme on le voit dans la vidéo. Il aurait pu m'éviter, mais est venu vers moi carrément. C'est de la violence gratuite. Ces gens-là n'étaient même pas dans la soirée. Je ne les ai jamais vus de ma vie. Je n'ai pas compris."

Les auteurs arrêtés

Avant d'être percuté, Oussama tente de montrer ses blessures et son t-shirt ensanglanté aux gardes de la soirée. Mais la situation devient vite incontrôlable. Peu de temps après les faits, les deux personnes qui se trouvaient dans la voiture ont été arrêtées et placées sous mandat d'arrêt à la demande du Parquet de Mons.

"Une constitution de partie civile est donc déposée chez un juge d'instruction du chef de tentative d'assassinat, ou au moins tentative de meurtre, explique Fabian Lauvaux, avocat de la victime. Les images le démontrent, elles sont d'une violence inouïe. On a d'abord une scène de coups de couteau et ensuite un véhicule qui tourne dans le simple et unique but de renverser la victime, ce qui est effectivement le cas par la suite."

"Je suis quand même pas mal arrangé"

La victime a quitté l'hôpital, mais il faudra de nombreux mois pour qu'elle se rétablisse. "J'ai quand même eu trois fractures au niveau de ma cheville, c'était un choc violent. J'ai la malléole et le tibia cassés en deux. Je suis quand même pas mal arrangé. Et puis, il y a les coups de couteau. C'est minimum 10 centimètres le coup de couteau. Après, j'ai le choc sur ma tête."

Ces images doivent être versées au dossier judiciaire comme éléments de preuve essentiels.




 

Vos commentaires