En ce moment
 
 

Une "Wisteria Lane" pour les "Desperate Housewives" à Gerpinnes

 
 

Un nouveau quartier librement inspiré de la fameuse "Wisteria Lane" des "Desperate Housewives" est actuellement en construction dans le village de Gougnies (entité de Gerpinnes).

C’est un coup de marketing bien pensé que le groupe immobilier Loix est en train de mettre en place à Gerpinnes. S’inspirant de la célèbre série américaine "Desperate Housewives", l’idée est de construire un tout nouveau quartier résidentiel le long de la route de Châtelet dans le village de Gougnies. Quel homme ne rêverait pas d’avoir la sensuelle Eva Longoria comme voisine ? Sans parler des nombreuses femmes qui fantasment sur John, son jardinier dévoué ?    

Pas une copie conforme 

Actuellement, le concept n’est encore qu’au stade de photos illustratives. Au vu de ces clichés, on s’aperçoit qu’il ne s’agit pas d’une copie conforme de "Wisteria Lane", mais d’un projet immobilier qui présente quelques ressemblances."C’est par similitude surtout en termes d’architecture. Je crois que cela apportera une convivialité importante et forcément un renforcement du voisinage. C’est en tout cas notre première impression", indique Didier Eggermont, directeur général du groupe de construction, au micro de Benjamin Samyn.

Un petit morceau de "Wallifornie"

Le quartier rêvé par ce promoteur immobilier comprend 20 maisons entourées de jardins bien entretenus ainsi que 18 appartements aux dimensions diverses. Une aire de jeux, des espaces verts et un parking aéré compléteront ce clos. Pour renforcer l’idée d’habiter dans un petit morceau de "Wallifornie", les noms des personnages principaux de la série sont indiqués comme des voisins potentiels sur l’affiche publicitaire. Comme le dit la narratrice dans la série, "Wisteria Lane peut donner l’impression d’être un modèle de perfection. Mais c’est uniquement parce que ses résidents excellent  dans l’art de cacher les imperfections". Dans la réalité, le projet imaginé à Gerpinnes présentera en tout cas de nombreux avantages, selon Didier Eggermont. "Cela sera relativement bien sécurisé. Il y a des vues superbes. C’est bien localisé. Ce n’est pas trop loin du centre-ville.  On aura un peu l’impression de vivre dans un clos relativement privilégié", assure le promoteur, en arborant un large sourire.

Rebaptisé "Gougnia Lane"

Pour le moment, il n’a reçu aucun courrier d’avocat mécontent de l’utilisation du nom fictif "Wisteria Lane". Prévoyant, il a cependant déjà décidé de changer de nom. Mais cela n’aurait rien à voir. "C’est juste une question que l’on veut rester rural et que cela soit beaucoup plus proche de la région. On va changer de nom, c’est une certitude. On va l’appeler Gougnia Lane", révèle Didier Eggermont.

Les prix d'achat sont fixés entre 130.000 et 350.000 euros hors frais, selon le type de logement désiré. Les travaux de construction ont commencé fin 2012. Les futurs propriétaires pourront recevoir les clés de leur nouvelle habitation d’ici deux ans.




 

Vos commentaires