"Il m'a ensorcelé, il a fait rétrécir mon zizi": un Liégeois va sans doute être interné après une agression en rue

Le parquet a sollicité, mercredi, l'internement d'un Liégeois âgé de 41 ans et qui est poursuivi devant le tribunal correctionnel pour des faits de coups et blessures ayant entraîné une incapacité. Cet homme avait porté des coups à un inconnu en prétendant qu'il lui avait jeté un sort et qu'il avait fait rétrécir son sexe.

Les faits s'étaient déroulés en 2016 au centre de Liège, place de la Cathédrale. Le prévenu s'était dirigé vers la victime qui était assise sur un banc et l'avait frappée avec le manche d'un couteau. La victime avait subi une incapacité après ces faits de coups et blessures. Le prévenu avait livré des explications surprenantes sur les raisons qui l'avaient conduit à agresser la victime qu'il ne connaissait pas.

"Il m'a ensorcelé en utilisant contre moi de la magie noire. Il a fait rétrécir mon zizi", avait-il annoncé pour se justifier des faits. D'abord condamné par défaut à une peine d'un an de prison ferme pour des faits de coups, de menaces et d'armes, le prévenu avait fait opposition.

Au cours des débats, une expertise psychiatrique avait été ordonnée. Sur base de cette expertise, le parquet a finalement sollicité l'internement du prévenu. La défense a évoqué le trouble mental de son client et a plaidé pour l'internement. Le jugement sera prononcé le 24 janvier.

Vos commentaires