En ce moment
 
 

"Incontestablement, il y aura des pollutions ponctuelles": les égouts et stations d'épuration au plus mal à Verviers et Pepinster

  • Inondations: quid du traitement des eaux dans les zones sinistrées ?

  • Inondations: nettoyage des égouts avant l''arrivée de nouveaux orages

 
 
 

Jean-Luc Martin, le président du comité de direction de la société publique de gestion de l'eau, était l'invité du RTL info 13h. Il a donné des indications sur le fonctionnement des stations d'épurations après les pluies diluviennes que nous avons connu.

Le président du comité de direction de la société publique de gestion de l'eau, Jean-Luc Martin, a estimé qu'il était un peu rapide de dire que "les stations d'épurations fonctionnent à un rythme normal". "En Wallonie, toutes les stations ont été remises en état et refonctionnent, parfois en mode 'dégradé'" admet-il.

"Il reste malheureusement le long de la Vesdre et de L'Ourthe une série de station qui dysfonctionnent et qui ne seront pas refaites en quelques heures." précise Jean-Luc Martin qui ajoute que la situation est surtout problématique sur la Vesdre "où les stations mettront probablement des semaines avant d'être remises en état de fonctionner".

Le risque avec ces défaillances c'est que les eaux usagées qui sont déversées dans ces cours d'eau ne soient plus traitées. "Ce que nous essayons, explique Jean-Luc Martin, c'est d'éloigner les eaux usées des agglomérations, de les renvoyer vers les égouts et que les égouts refonctionnent. Incontestablement il y aura des pollutions ponctuelles. Tout ce qu'on peut espérer c'est qu'elles seront minimes et qu'on va tout faire pour remettre les stations en état de fonctionner".

Le malheur c'est que les égouts ne fonctionnent plus partout. Les communes comme Verviers ou Pepinster qui ont été particulièrement touchées n'ont actuellement pas d'égout fonctionnels explique le président du comité de direction de la société publique de gestion de l'eau. "Ils ne sont pas opérationnels aujourd'hui parce que les avaloirs sont complètement encombrés. Depuis vendredi, nous avons en permanence une dizaine d'auto-cureuses qui travaillent sur le terrain avec des priorités qui ont été fixées par les bourgmestres des communes concernées. Ces auto-cureuses permettent de nettoyer les avaloirs afin que l'eau puisse de nouveau aller dans les égouts."

Il n'est pas encore possible de déterminer combien de temps prendront les travaux.


 




 

Vos commentaires