En ce moment
 
 

"Tout ce qui rouvre fait plaisir": à Hannut, les habitués sont ravis de retrouver leur marché (vidéo)

CORONAVIRUS

Les marchés ont également pu reprendre aujourd'hui, avec 50 échoppes maximum éloignées les unes des autres. Les files d'attentes devaient aussi être très organisées. Une de nos équipes s'est rendu sur le marché de Hannut pour le RTL INFO 13h.

L'organisation est millimétrée. C'est une tâche hebdomadaire que Baudouin Fontaine n'avait plus accomplie depuis des semaines. Avec les nouvelles mesures, il redouble de vigilance. "S'ils ne respectent pas le mètre 50, ils doivent mettre une bâche, explique Baudouin Fontaine, placier de la Ville de Hannut. Cela veut dire que la visibilité est moindre pour eux."

Sens giratoire défini, accès limité, les clients qui entrent dans la zone sécurisée sont désinfectés dès leur entrée. Pour la Ville, le marché est un vrai rendez-vous pour les habitants, heureux de pouvoir reprendre leurs habitudes. "Je suis toute seule, je n'ai plus mes petits-enfants, donc c'est une petite sortie", "On est content, tout ce que rouvre fait plaisir", confient deux clientes.

> Déconfinement: LA PHASE 2 EN DIRECT

"Merci à la Ville d'Hannut de nous avoir acceptés"

Devant les échoppes aussi, ils sont incités par les commerçants à respecter les mesures sanitaires. Cette réouverture est une vraie libération pour eux. "C'est indispensable pour notre métier et on remercie la Ville d'Hannut de nous avoir acceptés parce que plusieurs marchés nous ont interdits de travailler encore actuellement. On n'a que deux marchés par semaine pour continuer à survivre", explique Nicolas Marteau, commerçant.

"Je pense que c'est mieux ici que dans les grandes surfaces, explique Jurgen Dignel, commerçant. On est en plein air. Dans les grandes surfaces, les gens prennent eux-mêmes les produits, ici, nous les servons."

Il a fallu choisir

Le reste de l'année, 56 marchands ont un contrat pour s'installer à Hannut toutes les semaines. Pour se soumettre à l'arrêté ministériel qui restreint à 50 le nombre de chalands, la Ville a dû faire des choix: priorité aux habitués. "Nous avons fait un choix pour ce premier marché sur une partie du textile qui était dans une voirie ne permettant pas ce sens de circulation, confie Manu Douette, bourgmestre de Hannut (MR). Et puis, tous les occasionnels ne sont pas placés pour l'instant."

En reprenant son marché, Hannut n'attend plus que la réouverture de ses terrasses. Elles sont incontournables pour ceux qui s'y promènent le lundi matin.

 

Vos commentaires