En ce moment
 

Grivegnée: à 95 ans, Marie-Christine a dû prouver qu'elle était en vie après avoir été déclarée décédée

 

La pensionnée d'une maison de retraite de Girvegnée en province de Liège a appris par sa banque qu'elle était morte...

Marie-Christine a fêté son anniversaire le 7 novembre dernier mais si l'on en croit l'acte de décès, elle serait décédée une semaine plus tôt. Les mauvaises surprises s'enchaînent alors, comme l'explique le journal La Meuse.

Son fils Gérard constate que le compte bancaire de sa mère est bloqué. Il est débité de 75 euros avec la mention ''droits de succession''. L'utilisation de la carte bancaire est elle aussi condamnée.


Impossible de savoir d'où vient l'erreur

S'en suivent alors de longues démarches administratives pour prouver que Marie-Christine est toujours de ce monde. Son fils a dû demander au service population de sa commune un certificat de vie. Les rendez-vous à la mutuelle, au service des pensions ainsi que chez l'opérateur téléphonique se multiplient. Avec toujours le même objectif : prouver que Marie-Christine est encore en vie. 

La situation a duré près de deux mois. Le problème a enfin été résolu et tout semble être rentré dans l'ordre. De son côté, le SPF sécurité sociale n'a toujours pas communiqué. Impossible donc de savoir pour l'instant d'ou est venue l'erreur. La famille a introduit un dossier auprès du médiateur fédéral pour dénoncer la faute.

 

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos