En ce moment
 
 

À Ans, une école fermée en raison d'un nombre important de cas de Covid: un dépistage généralisé est organisé

 
CORONAVIRUS
 

En raison d'une "propagation exponentielle" de cas de coronavirus parmi les élèves et enseignants de l'école primaire du Tilleul à Ans, en province de Liège, l'établissement restera fermé jusqu'au 29 janvier. La suspicion de contaminations au variant britannique du virus n'est pas encore confirmée, mais on sait déjà qu'il s'agit d'un variant. 

"Il nous a été confirmé que c'était le variant, maintenant, on ne sait pas si c'est le variant anglais et nous n'en connaissons pas non plus l'origine puisque l'important, c'est parfois d'essayer de remonter la cause de l'entrée du virus. Mais après investigations, nous n'avons aucun élément", a expliqué Grégory Philippin, bourgmestre d'Ans.

Une enseignante sur 8 testés, une technicienne de surface sur 5 testées et 26 enfants sur quelque 140 sont pour le moment positifs, ce qui représente 11 classes touchées sur 18. En raison des multiples fratries qui fréquentent l'école dans des classes différentes, le nombre de contaminations pourrait encore augmenter de manière significative. 

"Vendredi dernier, une enseignante de l'école du Tilleul a présenté des symptômes liés au coronavirus. Elle a été testée dans la journée et le test s'est révélé positif. Lundi matin, la direction a été alertée parce que onze enfants étaient également impactés", explique Nathalie Dubois, échevine de l'Enseignement de la commune d'Ans.

Les enfants et leur famille testés positifs sont en quarantaine pour une durée de 7 jours. Quant aux autres parents, ils ont dû se rendre au centre de dépistage de Vottem afin de faire tester leur enfant. Ce matin dans la file, ils ont confié leur inquiétude à nos équipes sur place. 

"On se croyait sortis de ça parce que je suis vaccinée et parce qu'on partait vers quelque chose d'un peu plus agréable, et bien maintenant non", dit une maman. "Assez tracassée, surtout pour les personnes avec qui on vit : j'ai mon mari qui est quand même un risque aussi donc c'est assez stressant", explique une autre. 

L'agence pour une vie de qualité (Aviq) a décidé de fermer l'école pour dix jours jusqu'au 29 janvier. L'agence n'exclut pas de garder l'établissement fermé pour une plus longue durée si la situation l'exigeait. Après le dépistage généralisé organisé ce mercredi à Vottem, un second test sera effectué dans sept jours.

 




 

Vos commentaires