En ce moment
 
 

À Pepinster, une institutrice accueille "sa tribu" d'élèves dans un décor inattendu

À Pepinster, une institutrice accueille "sa tribu" d'élèves dans un décor inattendu
© RTL INFO
 
 

Cette année, la rentrée scolaire se fait sans masque, sans mesures sanitaires particulières et sans nettoyage post-inondation. Même si dans certains établissements, les cours se donneront encore dans des conteneurs, il est tout de même possible de rendre cela accueillant.

 

"Nous allons passer une année sous le thème des Indiens dans notre petit tipi", explique Christelle Kesteloot, institutrice 1re primaire. Des artistes du Brabant wallon ont crée un décor pour les écoliers. Le duo s'est débrouillé pour trouver les financements de son projet. Ils ont prévu des peaux de bête pour que les enfants puissent s'assoir quand vient le moment de se rassembler. Ce n'est pas la première fois que les artistes viennent à Pepinster.

"Il y a un an, on est venu nettoyer des maisons à Pepinster", explique David Englebert, artiste. "On voulait redonner de l'espoir aux enfants et aider à la transition maternelle - primaire."

 
 
Christelle, l'institutrice, précise aux enfants le but du tipi dans la classe. "Si pendant la récréation vous vous êtes disputés, si vous êtes super énervés et que vous sentez que vous n'allez pas écouter madame, que vous allez l'ennuyer, car vous n'êtes pas bien dans votre tête, vous allez vous installer dans le tipi pour vous calmez."

Les écoliers ont testé le tipi dès leur arrivée. "C'est pour protéger les Indiens", suppose un des élèves. Grâce à ce décor inattendu, il n'y a eu quasiment aucune larme versée ce matin de rentrée scolaire.


 

Vos commentaires