En ce moment
 
 

Alysson, barbière de 24 ans qui a mis fin à ses jours: une centaine de personnes pour lui rendre hommage devant son salon à Liège

 
 

Une centaine de personnes ont rendu hommage à Alysson Jadin, la jeune barbière qui a mis fin à ses jours, ce matin à Liège. Des fleurs et des petits mots ont été déposés devant son salon.

"On a fait nos études de coiffure ensemble, c'était important qu'on puisse venir lui rendre un dernier hommage devant son salon", confie une femme. "Elle a toujours trouvé une force incroyable dans tout ce qu'elle a accompli, et je pense que c'était la moindre des choses aujourd'hui de pouvoir lui rendre hommage. Je suis d'ailleurs content de voir à quel point ça mobilise les gens", dit Maxime Keber, un ami d'Alysson.

La famille était également présente. Elle pu compter sur des dizaines de proches, d'amis et d'anonymes. "J'aimerais remercier toutes les personnes présentes venues pour rendre hommage à Alysson", confie son papa, très ému.

"Tous les jours, je vais me coucher avec la boule au ventre"

Une minute de silence a été observée, avant que des applaudissements n'éclatent, afin de saluer sa mémoire mais aussi, pour soutenir les autres indépendants.

Certains d'entre eux se sentent abandonnés, comme Roxane Godefroid: "Je vous le dis honnêtement, j'y ai pensé, moi aussi. Mais j'ai un mari et des enfants. Et j'ai une famille qui m'aime. Mais ce n'est pas facile, franchement. Tous les jours, je vais me coucher avec la boule au ventre, sans savoir si je vais y arriver ou pas".

"L'urgence était immédiate pour Alysson. Malheureusement, elle nous a quittés. Mais elle l'est aussi pour plein d'autres indépendants, dont on ne connaît pas la situation, qui n'osent pas dire leur situation", estime Sébastien Degueldre, un autre indépendant. 

"J'avais son âge quand je me suis installé, et si on avait eu cette crise sans précédent, qui serait arrivée à cette époque-là, je pense que financièrement, je n'aurais pas tenu le coup", ajoute Geoffrey Fiumefreddo. 

D'autres initiatives

Depuis le décès de la jeune femme de 24 ans, les initiatives se multiplient à Liège: fond de soutien pour les indépendants, cagnottes pour ses funérailles et pour le rachat de son salon... Cette solidarité dépasse d'ailleurs la Cité ardente. Plusieurs autres villes ont choisi de rendre hommage à la barbière ce matin. 

Une marche sera organisée dimanche pour elle mais aussi pour tous les indépendants qui se battent au quotidien pour garder le cap. 

Se faire aider

En cas de détresse, un numéro existe. Télé-Accueil est accessible 24 heures sur 24 via le numéro gratuit 107. Les appels sont anonymes, confidentiels. Près d'un coup de fil sur deux est en lien avec le Covid-19, signale La Libre. 

 


 


 COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce jeudi 19 novembre ?




 

Vos commentaires