En ce moment
 

Attentat à Liège: Willy Demeyer se demande si ceux qui ont décidé du congé pénitentiaire du tueur savaient qu'il était radicalisé

Attentat à Liège: Willy Demeyer se demande si ceux qui ont décidé du congé pénitentiaire du tueur savaient qu'il était radicalisé

Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer était l'invité de Bel RTL ce matin. Il a répondu aux questions de Martin Buxant en direct depuis le boulevard d'Avroy, où a eu lieu l'attaque terroriste de mardi dernier. Il est revenu sur ses interrogations.

Il s'interroge tout d'abord sur "tout ce qui concerne l'échange des renseignements, la circulation de l'information. On me dit qu'il y a eu 2 ou 3 rapports différents qui expliquent que le tueur était en relation avec des personnes radicalisées ou radicalisantes -ce qui n'est pas encore la même chose- et je souhaite savoir si les personnes qui ont décidé du congé pénitentiaire étaient bien informées de ces faits."

Ensuite, "pour avoir travaillé pendant 20 mois à la commission parlementaire sur les attentats de Bruxelles, je souhaite savoir comment on a tiré parti des excellentes conclusions qui ont été prises à l'unanimité par cette commission fédérale." En effet, parmi ces conclusions, "nous avons émis plusieurs recommandations" allant dans le sens d'une meilleure circulation du caractère radicalisé des détenus vers la justice.

Comment ce drame aurait-il pu être évité? Le collège communal va mettre en place un nouveau système pour éviter que des policiers armés puissent être surpris comme l'ont été les deux policières assassinées par Benjamin Herman. "Un policier armé est très vigilant, il est aux aguets. Les policiers qui s'occupent de la verbalisation sont concentrés sur leur boulot et ça les met, dit-on, un peu en difficulté." Voilà pourquoi "la Cité Ardente est à la fois dans la tristesse, dans une espèce de colère, mais elle est aussi debout et elle vit comme avant parce que c'est ce que les Liégeois et les Liégeoises souhaitent, c'est ce que les parents des victimes souhaitent."

Willy Demeyer s'est ensuite rendu à l'école Léonie de Waha pour la rentrée des classes des primaires, puis aux funérailles de Cyril Vangriecken.

Vos commentaires