Attouchements dans le bus, vêtements arrachés dans un parking: le "prédateur sexuel" de Seraing jugé pour pas moins de 8 faits

Attouchements dans le bus, vêtements arrachés dans un parking: le

Le tribunal correctionnel de Liège a décidé mercredi de rouvrir les débats dans le dossier d'un Sérésien âgé de 33 ans poursuivi pour des faits de tentative de viol, d'attentats à la pudeur et d'outrages publics aux moeurs et qui avait fait 8 victimes. L'auteur des faits devrait connaître sa sanction le 28 mars prochain.

Le prévenu avait commis une tentative de viol et un attentat à la pudeur la nuit du 24 janvier 2015 à Liège sur une jeune femme repérée à la sortie d'une boîte de nuit. Après lui avoir dérobé son GSM et prétexté de lui rendre sur un parking pour l'obliger à le suivre, le prévenu avait tenté de lui imposer des relations sexuelles. La jeune femme avait été embrassée de force et frappée alors que ses vêtements avaient été arrachés.

Une jeune fille de 17 ans avait été victime d'un attentat à la pudeur le 7 juin 2016 après avoir rencontré le prévenu sur Facebook. Une autre femme âgée de 35 ans avait pour sa part rapporté avoir subi des attouchements alors qu'elle se trouvait dans un bus et que le prévenu s'était collé à elle.

Cinq autres femmes avaient encore dénoncé des faits d'outrages publics aux moeurs. Le prévenu avait été décrit comme un prédateur sexuel.

Alors que le tribunal devait prononcer son jugement, les juges ont constaté l'existence d'une erreur matérielle qui justifie la réouverture des débats pour de brefs échanges entre parties concernée. Cette étape de la procédure aura lieu le 14 mars. Le jugement définitif est annoncé en date du 28 mars.

Vos commentaires