En ce moment
 
 

Automobilistes, Liège double ses tarifs de parking!

 
 

Le parking liégeois coûtera bientôt plus cher. Le conseil communal a voté mardi l'augmentation des prix pratiqués dans les zones publiques payantes majorité contre opposition. Le tarif horaire des horodateurs sera doublé.

A Liège, le prix pour une demi-heure de stationnement passera de 0,10 à 0,20 euro et celui de l'heure de 0,75 à 1,50 euro. Mardi, le conseil communal a voté l'augmentation des prix pratiqués dans les zones publiques payantes majorité contre opposition. La redevance forfaitaire coûtera 40 euros contre 35 auparavant. Les abonnements s'élèveront à 600 euros par an et 350 euros par semestre, soit des hausses respectives de 100 euros.

Pour favoriser la rotation des véhicules

L'objectif de la Ville est d'adapter les prix de ses parkings à ceux des autres grandes villes, de favoriser au maximum la rotation des véhicules dans les rues, mais aussi d'augmenter ses recettes dans le cadre de l'élaboration du budget 2014.

"Ce qui était le plus légitime"

"Nous avons cherché à améliorer les recettes et nous nous sommes attaqués à ce qui était le plus légitime et à ce qui n'avait pas beaucoup évolué", a indiqué l'échevin des Finances Michel Firket (cdH).

L’opposition contre cette augmentation

Le prix horaire du stationnement n'avait plus augmenté depuis 10 ans, mais les tarifs des redevances avaient déjà été augmentés en 2013 (de 25 à 35 euros), tandis que ceux des abonnements avaient déjà été doublés en 2010. L'opposition MR a estimé que la majorité cherchait seulement un moyen "d'aller chercher 800.000 euros dans les poches des automobilistes" et s'est inquiétée des éventuelles répercussions sur la fréquentation des commerces et pour les professions libérales.

"Uniquement à renflouer les caisses"

Vega a jugé que cette mesure servait "uniquement à renflouer les caisses sans perspective au niveau de la mobilité." Ecolo a regretté l'absence de mesures concrètes pour offrir des alternatives aux automobilistes, comme des parkings relais. 




 

Vos commentaires