En ce moment
 
 

C’est ici que les déchets de 1,2 million de Liégeois atterrissent: voici comment ils sont traités (vidéo)

Intradel fête ses 40 ans d'existence. Pour l'occasion, les usines qui traitent les poubelles de 1,2 million de Liégeois ouvrent leurs portes aujourd'hui. L'occasion de découvrir les coulisses du recyclage et de la valorisation de nos déchets.

600.000 tonnes de déchets sont traitées chaque année dans cette usine qui couvre 72 communes en province de Liège. Ces déchets sont en grande partie incinérés. Avec son énorme pince, Rachid Jelloule, pontier, s'occupe de les déposer dans le four. "Des fois 5 tonnes, des fois 6 tonnes, ça dépend du poids de la poubelle", explique le pontier.

 

Dans le poste de commande, l'usine peut être pilotée entièrement par trois personnes. Pour brûler les déchets, la température doit dépasser les 1000 degrés. "La combustion se fait en insufflant de l'air primaire, donc ce n'est jamais que de l'air que l'on insuffle en dessous des grilles et qui nous donne cette image d"un feu et qui nous permet de contrôler la combustion", précise Vincent Loop, responsable du poste de commande.

500 kilos par an... Voilà le poids des déchets produits par une personne... un chiffre qui reste élevé. "C'est surprenant, vraiment étonnant. On ne s'imaginait pas ce qu'on fait nos déchets. C'est vraiment intéressant de se rendre compte du travail et de l'ampleur du traitement", confie un visiteur. "Ils ont pensé à tout (...) Je ne m'attendais pas à cette quantité-là", avoue un autre homme.


 

Le recyclage de déchets produit de l'électricité pour 55.000 ménages. Et depuis quelques semaines, une nouvelle usine de biométhanisation a été lancée. Elle recycle les déchets verts et organiques. "Donc on en fait du biogaz qui servira de combustible dans des moteurs à gaz afin de produire de l'électricité et de la chaleur et on utilise aussi le digestat, donc c'est la matière qui sort des digesteurs comme amendement dans les parcelles agricoles. Donc ça sert d'engrais sur les zones agricoles", détaille Quentin Gillet, responsable du département de traitement des déchets.

 

D'ici le 1er décembre, la collecte des déchets plastiques va changer. Il s'agit d'une nouvelle étape importante dans le recyclage. "Ca permettra non seulement un meilleur tri... Trier aussi de nouvelles fractions plastiques avec pour objectif le recyclage et puis, bien entendu, de faire maigrir le conteneur noir qui, lui, contient les déchets ménagers résiduels", explique Jean-Jacques De Paoli, porte-parole d'Intradel.

Le processus de recyclage sera complet d'ici deux ans lorsque la future usine sera construite... Un investissement de 10 millions d'euros.

Vos commentaires