Christiane morte à côté de la caserne de Huy à cause d'un manque d'ambulance: "Ça arrive tous les jours en Belgique"

Christiane, 65 ans, habitait à Tihange, à 500 mètres de la caserne des pompiers de Huy. Pourtant, les secours ont mis 35 minutes à arriver chez elle. Elle est finalement morte d'une embolie pulmonaire. Pourquoi? La réponse avec nos journalistes Samuel Ledoux et Gaëtan Delhez dans le RTLinfo 13h.

C'était il y a 3 semaines. Nicolas Manguette trouve sa mère inanimée sur le sol un dimanche matin. Il appelle les secours directement. "Habitant à 500m de chez les pompiers, je pensais que dans les 5, 10 minutes grand maximum ils seraient là. Ne les voyant pas arriver, ça me tracassait quand même un petit peu. Je me suis dit qu'ils étaient peut-être sur une autre intervention mais qu'ils allaient vite venir. Malheureusement non." Finalement, il aura fallu "environ 35 minutes" aux secours pour arriver, alors qu'il ne faut que 2 minutes en voiture pour rallier la caserne.


"Ça arrive tous les jours en Belgique"

Que s'est-il passé? Ce jour-là, la seule ambulance disponible était déjà en intervention. Il a donc fallu attendre l'ambulance du 2ème poste de secours le plus proche, à Liège. "On pourrait aussi avoir 3 ambulances 24h/24 ici, il suffit d'une 4ème intervention et voilà. Ça arrive tous les jours en Belgique", regrette Tanguy Fierens, le capitaine des pompiers de Huy. "C'est un système de poste de secours qui envoie les moyens les plus proches. Et effectivement les moyens les plus proches, une fois qu'ils sont pris, on va chercher de plus en plus loin."


"Le problème vient de l'État"... qui veut privatiser

Pour le fils de Christiane, les responsables sont les politiciens. "Je n'en veux vraiment pas aux pompiers ou aux services de secours de Huy ou de Liège, eux ils ont très bien fait leur travail. Je pense que le problème vient de l'État qui a un budget trop bas pour les services de secours."

Actuellement, chaque jour, les ambulances de Huy effectuent une dizaine d'interventions. 18 personnes sont en ce moment formées pour venir renforcer les équipes. Mais à terme, le gouvernement Michel planche sur un projet de partenariat public-privé pour les services d'ambulance en Belgique.

Vos commentaires