En ce moment
 
 

Comment améliorer la qualité de vie à Liège? Plusieurs thématiques ont été identifiées

Comment améliorer la qualité de vie à Liège? Plusieurs thématiques ont été identifiées
© RTL INFO

Quelque 137 actions prioritaires et 12 projets métropolitains ont été identifiés au terme du processus participatif mené en vue d'élaborer le projet de ville "Liège 2025", a indiqué lundi Willy Demeyer, bourgmestre de Liège.

C'est un bourgmestre manifestement ravi d'être de retour, après avoir été victime d'un infarctus début août, qui a introduit la présentation du projet de ville "Liège 2025", élaboré au terme d'un processus participatif ayant donné lieu à 1.603 projets déposés par des citoyens et/ou collectifs. Depuis 2003, c'est la quatrième fois que la ville de Liège mène un tel exercice de participation citoyenne. Ce projet de ville, ou programme stratégique transversal, sera présenté lundi soir au conseil communal.

S'il a été élaboré sur la base de la participation citoyenne, il s'inspire malgré tout fortement de la déclaration de politique communale qui a été présentée par la majorité PS/MR au lendemain des élections communales d'octobre 2018. Y sont identifiées les actions que le collège communal souhaite impulser au cours de cette législature, soit jusqu'en 2025.

Au total, 137 actions prioritaires ont été identifiées ainsi que 12 projets métropolitains. "On va continuer à impliquer les citoyens et citoyennes, en particulier ceux et celles qui ont participé, en les associant à la concrétisation", a précisé Willy Demeyer. "La volonté est de réussir une quadruple transition: économique, sociale, écologique et démocratique".

Les 137 actions ont été répertoriées selon sept thématiques: apaiser la ville pour améliorer la qualité de vie dans tous les quartiers, repenser la mobilité pour plus de mobilité douce, durable et de multimodalité, réussir la transition climatique, faire de Liège un modèle de ville inclusive, solidaire et émancipatrice, assurer le rayonnement de Liège, lutter contre les incivilités et les comportements inappropriés et enfin planifier le développement du territoire.


Mieux cartographier la pollution

Les différents échevins ont épinglé divers projets comme l'introduction d'une directive relative à l'aménagement d'abords verts dans les nouveaux projets d'urbanisme, l'élaboration d'un schéma de développement territorial communal, la création d'une légumerie destinée à réceptionner des produits frais issus de l'agriculture locale et qui pourra alimenter les cantines scolaires ou encore la multiplication d'espaces verts sur le territoire liégeois afin que chaque citoyen ait accès à un tel lieu à dix minutes à pied.

Le projet de ville "Liège 2025" met également l'accent sur la jeunesse à travers l'organisation d'un salon du bourlingueur pour les jeunes partant à l'étranger afin qu'ils soient correctement informés ainsi que des workshops dans les quartiers destinés à les mettre en situation d'entretien d'embauche. On y relève également la volonté de poser des capteurs en divers endroits du territoire pour mieux cartographier la pollution ainsi que d'améliorer l'arsenal répressif vis-à-vis de l'espace public en procédant à l'engagement d'agents constatateurs et en renforçant le dispositif de caméras.

L'aménagement d'une plaine de jeux géante, la création d'un label du commerce liégeois et une étude visant à envisager la possibilité d'installer en ville une montgolfière arrimée y sont, en outre, évoqués.

Parmi les projets métropolitains se trouvent la mise en oeuvre du tram, dont les travaux préparatoires ont démarré, l'aménagement d'un éco-quartier à Coronmeuse, de nouvelles halles à Bressoux-Droixhe en remplacement des halles des foires à Coronmeuse, la transformation de l'autoroute E25 en boulevard urbain ou encore l'implantation d'un téléphérique entre Sainte-Walburge et le coeur historique.

Vos commentaires