En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: impossible de soigner sans masque, cet hôpital de Seraing lance un appel à l'aide

Le coronavirus en Belgique fait exploser la demande d'équipement de protection. Les gants, les lunettes, les blouses et surtout les masques viennent à manquer. Le public le plus dans le besoin de ses équipements est le personnel soignant des hôpitaux, en première ligne face à la crise. Le docteur Degives, directeur médical du centre hospitalier du Bois de l'Abbaye (CHBA) à Seraing lance un appel au don pour éviter "l'apocalypse" qui s'annonce.

Pneumologue, le docteur Degives est également le directeur médical du centre hospitalier du Bois de l'Abbaye à Seraing. Selon le dernier bilan réalisé, il estime que d'ici une semaine, il manquera cruellement de gants, de lunettes de protection, de tabliers et de blouses d'isolement mais surtout de masques, indispensables pour ses équipes comme pour les patients.

"L'apocalypse"

"Ce sera l'apocalypse, il faut se le dire. On va devoir soigner des patients sans masque. Moi, je ne peux pas me permettre de prendre cette responsabilité. À partir de ce moment-là, ça va être l'hécatombe parmi les soignants. Il faut cette notion de solidarité majeur pour que les soignants puissent bénéficier de ces masques de façon prioritaire. Ils sont utiles à toute la société pour la prise en charge de tous les patients atteints de coronavirus et tous les autres aussi", insiste le docteur Raoul Degives.

En Italie, le personnel tombe malade ou décède

En effet l'enjeu est double. Le matériel de protection est nécessaire pour la sécurité sanitaire des patients de l'hôpital mais également celle du personnel en première ligne. Si le matériel vient à manquer, le personnel soignant sera directement exposé, courant vers la catastrophe selon eux. La situation pourrait devenir la même qu'en Italie où le personnel tombe malade ou décède.

L'hôpital demande donc aux particuliers et aux entreprises qui disposent de masques de les donner en priorité au secteur des soins de santé, la demande est appuyée, le besoin est urgent. Les entreprises de l'industrie, les esthéticiennes, les tatoueurs, les peintres qui n'ont pas besoin de ce matériel dans les prochains jours peuvent en faire donc en contactant le 0476 76 19 38 ou par mail v.lacroix@chba.be .

Ce matin, un avion transportant 5 millions de masques buccaux à destination de la Belgique a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi, a confirmé à Belga Christian Delcourt Communication manager de Liege Airport. 

Vos commentaires