En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - A Crisnée, Hugo s'est porté volontaire pour la livraison de repas: "Une chouette idée et j'adore rouler à vélo"

 
CORONAVIRUS
 

En cette période, beaucoup d'habitants ne veulent pas sortir ou ne peuvent pas le faire pour des raisons de santé. La commune de Crisnée, en Province de Liège, a décidé d'organiser un système solidaire: elle va coordonner la livraison des repas et des courses pour les citoyens qui le désirent.

Ce sera le début de sa mission du jour: "Je pars sur une livraison de pizzas pour une famille de quatre enfants", a confié Hugo Laurent dont c'est le premier jour de livraison dans la commune de Crisnée.

Un plaisir pour Fabrice, gérant d'une pizzeria, qui pourra peut-être se faire de nouveaux clients malgré le confinement. "Oui, les gens qui ont peur de sortir peut-être aussi qui préféreront rester chez eux. Des personnes plus âgées chez qui on va amener ça en toute sécurité".

Comme Hugo, la commune peut compter sur une dizaine d'étudiants jobistes pour assurer les trajets. L'occasion pour eux d'occuper ce confinement utilement. "Je trouvais que c'était une chouette idée. Du coup, je me suis dit 'pourquoi pas moi'. J'adore rouler à vélo et ça me permettrait aussi de pratiquer mon sport d'une autre façon et d'aider les gens".

"La commune de Crisnée a la chance d'avoir un secteur Horeca très diversifié donc on a voulu les soutenir très concrètement. On a aussi voulu soutenir finalement les jobistes qui perdent leur emploi par exemple dans les cafés de la ville. C'est l'occasion de les faire travailler ici à Crisnée", a justifié Philippe Goffin, le bourgmestre.

Pendant ce temps, dans les rayons du supermarché, Christine fait les courses pour sa cliente du jour: Maggie, une octogénaire. "Elle me cite les aliments dont elle a besoin, les courses qui sont à effectuer pour elle, et puis alors en fonction des différentes demandes je m' organise au niveau des différents commerces de la commune".

Et tout ça grâce à un simple coup de téléphone. Une façon de ménager les seniors. "C'est très bien parce que ça va nous permettre de sortir moins, de rencontrer quand même moins de personnes et essayer d'échapper à ce satané virus".

Trois mille cinq cents citoyens pourront bénéficier de ce service.

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 3 novembre?

ATTAQUE TERRORISTE À VIENNE: ce que l'on sait

 




 

Vos commentaires