En ce moment
 
 

Soulagement pour la famille du petit Alessio: il pourra finalement être inhumé aux côtés de sa grand-mère à Grâce-Hollogne

 
 

Jessica, la maman du petit Alessio tué à Ougrée vendredi, n'en revenait pas: son fils ne pouvait pas reposer dans le caveau familial, auprès de sa grand-mère, à Grâce-Hollogne. Mais ce mardi soir, le collège communal est revenu sur sa décision initiale.

Une place est disponible dans le caveau où repose la grand-mère maternelle du bambin, à Grâce-Hollogne. Problème: elle était normalement destinée à son grand-père. L'homme a accepté de céder sa place à son petit-fils mais le collège communal de Grâce-Hollogne, réuni lundi soir, s'y était opposé.  "La commune a refusé que mon enfant puisse reposer auprès de sa grand-mère. Mon papa, habitant à Grâce-Hollogne, a payé pour ce caveau et il n'a même pas le droit d'y mettre son petit-fils. La seule chose qui puisse encore me faire tenir le coup, après cet horrible drame dans lequel j'ai perdu mon petit nounours, c'est de le savoir tout près de sa mamy", confiait la maman du bébé dans une pétition qui a circulé mardi sur les réseaux sociaux et qu'une amie de la famille nous a transmis via le bouton orange alertez-nous


"On ne comprend pas"

Les proches de la famille, scandalisés, se sont alors mobilisés à l'Hôtel de Ville de la commune. "Elle a vécu toute sa vie ici, tous ses amis sont ici. Son deuil est ici", a déclaré David Dartevelle, un ami de la famille, à notre journaliste Julien Modave.

"On est tous né, on a tous grandi ici. Ma soeur a vécu toute sa vie ici. En plus mon papa laisse la concession de bon coeur au petit Alessio, donc la place elle y est. On ne comprend pas ce qui se passe au niveau communal", a confié Norman, l'oncle d'Alessio.


Le collège revient sur sa décision

Le règlement communal ne permet pas que l'enfant soit enterré dans ce caveau car ses parents, ni lui-même, ne sont pas domiciliés sur le territoire de Grâce-Hollogne. Mais mardi en début de soirée, le collège s'est à nouveau réuni et est revenu sur sa décision initiale, compte-tenu du caractère "dramatique" du dossier et des liens qui unissent cette commune avec la famille. Le petit Alessio pourra donc être enterré aux côtés de sa grand-mère dans le caveau familial situé dans le cimetière de la commune.

Vendredi dernier, le bébé est décédé des suites des coups reçus par son père, à priori, dans un moment de colère. Le parquet de Liège a confirmé que l'auteur souffre de troubles psychiatriques. L'homme, qui ne pouvait expliquer son geste, a été placé sous mandat d'arrêt pour homicide. 


 




 

Vos commentaires