En ce moment
 
 

Des dégâts importants et des résidents à réintégrer: le personnel de la maison de repos de Hannut travaille d’arrache-pied

 
 

Dans une maison de repos de Hannut, un homme a du être évacué dimanche lors des premiers inondations. Le personnel s'active pour pouvoir réintégrer les pensionnaires le plus rapidement possible.

Au sous-sol les dégâts sont les plus importants. La cuisine, la buanderie, tous les locaux techniques et les archives papier ont été touchés. Dimanche, il y avait 1,50 mètre d'eau et de boue. 

Le nettoyage continue et il est pris en charge par une entreprise privée. Petit à petit, la maison de repos retrouve ses équipements indispensables. "Il nous manquait l'électricité qu'on a récupéré. L'alarme incendie est de nouveau aux normes. Nous n'avons pas encore l'eau chaude et on espère la récupérer assez rapidement", explique Hervé L'Hoest, le directeur de la maison de repos "Loriers". "Tout ce qui est évacuation des eaux usées est de nouveau en ordre de fonctionnement. Je ne peux pas plus me projeter. Nous avons encore des réunions."

Notamment une réunion du personnel qui s'est beaucoup mobilisé ces derniers jours. "Tout le monde a dépassés ses tâches et a mis la main à la pâte. C'est très apprécié", souligne Hervé L'Hoest.

Le travail est complètement chamboulé, il faut tout réorganiser. 13 résidents sont toujours présents aux étages. Les autres ont été relogés. "Une partie se trouve dans leurs familles et 31 personnes sont hébergées dans des maisons de repos qui ont répondu présent, de manière très solidaire dimanche soir", indique Mélanie Lazzai, la directrice du CPAS d'Hannut. 

Objectif: faire revenir tous les résidents cette semaine ou au plus tard la semaine prochaine avec, malgré des prévisions optimistes, un oeil un peu inquiet vers le ciel.


 

Vos commentaires