En ce moment
 
 

Deux morts et un blessé au sein de la communauté tchétchène de Verviers: une personne arrêtée

Un homme a été privé de liberté lundi soir à la suite d'une rixe doublement mortelle, rue de Hodimont à Verviers. L'individu, âgé d'une cinquantaine d'années et lui même blessé, est suspecté d'avoir pris part à cette bagarre à coups de couteau qui a couté la vie à deux personnes, a expliqué mardi le procureur de division faisant fonction.

Une rixe mortelle a éclaté lundi soir à Verviers. Les circonstances des faits, qui impliquent des personnes de la communauté tchétchène qui se connaissaient, sont encore floues selon la police de la zone Vesdre, mais il semble que deux parents, originaires de Tchétchénie, ont décidé de régler un différend entre leur enfant respectif. 

Une personne a été privée de liberté lundi soir. Pour le parquet il s'agit actuellement d'une qualification d'assassinat mais cela pourrait évoluer au cours de l'enquête qui n'en est qu'à ses débuts, a indiqué mardi Gilles de Villers Grand Champs, le procureur de division faisant fonction. "Les premiers éléments de l'enquête laissent à penser qu'un différend entre les enfants de deux familles tchétchènes est à l'origine de cette scène de violence", explique M. de Villers Grand Champs.


Les faits

Deux personnes se sont rendues au domicile de l'une des familles, située rue de Hodimont. Des coups de couteau ont été portés et les trois protagonistes ont été grièvement blessées. L'habitant des lieux, âgé d'une quarantaine d'années, a reçu un coup de couteau au niveau de l'abdomen et n'a pas survécu à ses blessures. Une autre personne est également décédée après avoir reçu des coups de couteau au thorax et au visage. Le troisième intervenant est grièvement blessé au niveau de la jambe et n'a pas encore pu être entendu. Il a été privé de liberté et devrait être déféré devant le juge d'instruction ce mardi. "Sur place, une seule arme blanche a été retrouvée. Il est cependant encore trop tôt pour affirmer que tous les coups ont été portés avec la même arme", conclut le procureur de division ff.

L'autopsie des corps des deux victimes est prévue mercredi matin.


Une agression banale dans le quartier

Selon Muriel Targnion, bourgmestre de Verviers, ce dramatique incident est banal dans ce quartier difficile de Verviers. "C'est une violence que l'on a dû mal à comprendre. Dans cette communauté tchétchène, beaucoup de personne possèdent des couteaux et n'hésitent pas à s'en servir. On a déjà connu plusieurs faits similaires à Verviers. Il y a à peine un mois, une violente bagarre a éclaté entre les communautés tchétchène et marocaine. Il y a un groupe agressif dans ce quartier de Hodimont qui pose régulièrement des problèmes. C'est dramatique pour les familles. Une telle violence est difficile à comprendre, surtout que les causes sont parfois banales", a-t-elle expliqué au micro de Julien Modave, journaliste pour RTL TVi. 

Vos commentaires