En ce moment
 

Une habitation soufflée par une explosion à Jalhay: un corps retrouvé sous les décombres, la piste du suicide pas écartée

Plusieurs témoignages nous sont parvenus via le bouton orange Alertez-nous pour signaler l'explosion d'une maison à Jalhay, rue Jean Gouders, dimanche après-midi. "Une grosse explosion vient de se produire à Sart-Lez-Spa, à proximité du cimetière. Des débris ont été projetés sur la chaussée", nous a indiqué Daniel. "Incendie difficile à maîtriser dans le centre de Sart-lez-Spa. Le vent le réactive", précise Jeanne.

Le bâtiment a été totalement soufflé par l'explosion et l'incendie a mis du temps à être maîtrisé, ont confirmé les pompiers de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau. Malheureusement, peu avant 19h, ce que les secours redoutaient a été confirmé: un corps a été retrouvé sous les décombres. Selon notre journaliste sur place, Fanny Dehaye, la propriétaire de la maison n'était pas sur place au moment des faits. La victime serait son compagnon. 

Le parquet de Liège n'exclut pas la thèse du suicide. "Le nombre important de bonbonnes à l'intérieur de la maison laisse suggérer un acte volontaire", indique le ministère public.


"Les dégâts sont énormes"

Dany, un riverain, nous a confié par téléphone que les dégâts étaient impressionnants. "J'ai vu beaucoup de fumée et tous les camions de pompiers qui arrivaient. Je suis allé voir ce qui se passait. Le bourgmestre et plusieurs échevins étaient sur place. Mais il n'y a plus de maison, il n'y a plus rien. Les dégâts sont énormes et il y a des détritus partout sur la route. C'est fou !", nous a indiqué par téléphone Dany, un riverain. 


La thèse du suicide privilégiée 

Le parquet de Liège n'exclut pas la thèse du suicide pour expliquer l'explosion de la maison située avenue Jean Gouders à Sart, sur la commune de Jalhay. Le nombre important de bonbonnes à l'intérieur de la maison laisse suggérer un acte volontaire, indique le ministère public.


La maison a été soufflée et un corps sans vie a été retrouvé par les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau dans les décombres. La déflagration aurait été provoquée par plusieurs bonbonnes de gaz qui se trouvaient dans l'habitation, ce qui laisse penser à un acte volontaire, indique le parquet.

La cellule DVI de la police fédérale est sur les lieux du sinistre pour l'identification de la victime. Il s'agirait, selon les premières informations du parquet, d'un homme âgé de 72 ans habitant à cette adresse.

L'expert du parquet analyse actuellement le site avec le laboratoire de la police fédérale. Des dégâts matériels ont également été constatés au niveau des différentes maisons voisines, dont la stabilité devra être examinée, a souligné la commune.

Jalhay2

Vos commentaires