En ce moment
 
 

Florence, une artiste sinistrée de Chênée, avait chanté parmi les décombres: "Faire de la musique car c’est ce qui nous reste"

 
 

La vidéo avait été vue par beaucoup de monde sur les réseaux sociaux. On y voyait, il y a quelques jours, une jeune chanteuse au milieu des décombres des inondations. Les sinistrés avaient apprécié ce moment suspendu dans le temps. Nous avons rencontré Florence.

Dans un quartier de Chênée particulièrement touché par les intempéries, des centaines de personnes ont tout perdu. Une vidéo prise dans les rues circule sur les réseaux sociaux. On y voit une jeune fille, Florence Arnold alias Flow, qui chante parmi les décombres. Des images très touchantes qui ont donné un peu de baume au cœur des sinistrés. La chanteuse explique sa démarche à RTL INFO.

"Cela m’est venu subitement. C’était juste pour chanter une chanson de voisine. C’était un petit moment de pause. On prenait un café et il fallait se remonter le moral. Du coup, j’ai juste chanté cette musique qui s’appelle "Let it go". C’est une composition que j’ai faite il y a 3 ans", confie l'artiste. 

"C’est en général une chanson que je chante en début de concert pour lâcher prise. Je me suis dit que dans ces circonstances, ça s’y prête super bien. Il fallait lâcher prise de tout ce matériel qui s’en va. Il faut juste faire de la musique car c’est ce qui nous reste. On est en bonne santé, on a de la chance pour ça."

Florence Arnold se réjouit de lire les différents commentaires publiés sur les réseaux sociaux. "Les réactions font du bien. J’ai reçu plein de cœurs. Ici, cela fait une semaine qu’on nettoie la maison. Cela me fait plaisir si les gens sont contents et que ça leur remonte un peu le moral. Je pense que ça fait du bien aux gens de sortir des tracas avec une petite minute de légèreté."

La jeune fille et sa famille font partie des sinistrés dans ce quartier. "Ici, tout le rez-de-chaussée est à refaire. On perdu tout le mobilier, les électroménagers, etc…"

Dans ce genre de moment, il y a beaucoup d’émotions et de solidarité qui ressortent

De son côté, le papa de Flow se dit "très fier" suite à l'initiative prise par sa fille. "Je l’ai élevée pour qu’elle puisse se construire et qu’elle puisse ensuite offrir des choses aux gens, et notamment cette vitalité, ce cœur… En grandissant, je me rends compte qu’elle en est capable et c’est très chaud pour l’ensemble de la population, que ce soit les sinistrés mais aussi les gens partout dans le monde. Il ne faut pas rechercher tout le temps les épreuves pour vivre, mais c’est très émouvant. C’est dans ce genre de moment malgré tout qu’il y a beaucoup d’émotions et de solidarité qui ressortent."

Ces quelques minutes de musique ont aussi beaucoup plu aux voisins. "C’est émouvant. On se décharge un peu", confie Nadia. "Cela nous fait du bien, on oublie un peu. On a découvert qu’elle avait une belle voix. Il y a beaucoup de gens qui ont pleuré. Cela fait plaisir."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires