En ce moment
 
 

Investir dans des bons d'achat locaux: l'idée d'une commune liégeoise pour sauver les petits commerces

 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique touche particulièrement les petits commerces. Ces derniers, privés de revenus, attendent l'aide des gouvernants pour pouvoir combler le vide laissé par la crise. Du côté de Blegny, on propose une solution innovante.

Comme de nombreuses communes, la ville de Blegny fait tout ce qu'elle peut pour sauver ses commerces locaux. Ces derniers payent un lourd tribut, victimes d'une crise du coronavirus qui les a privé de l'ensemble de leurs revenus. Une catastrophe économique que tentent de limiter les autorités communales.

Pour inciter les habitants à consommer localement et à sauver ces commerces, la commune a décidé de proposer un plan un petit peu particulier: investir dans des bons d'achats locaux. Les habitants ont donc la possibilité d'alimenter une trésorerie globale, laquelle sera utilisée pour faire une avance aux commerces sous la forme de bons d'achat.

Concrètement, chaque citoyen investisseur percevra un intérêt de 3% en versant un multiple de 50 euros. Objectif avoué: atteindre les 500.000 euros d'ici la fin du mois de juin, en incitant les locaux à consommer dans des magasins de leur région

Une initiative saluée par Cédric Leboeuf, traiteur et gérant d'un restaurant à Blegny, dont l'établissement reste pour le moment portes closes. "Ce serait une fameuse bulle d'air, surtout pour la reprise, nous n'avons plus rien pour le moment. Toutes les factures ont été payées, certains commerçants ne vont pas rouvrir. Oui, ce serait une bonne bulle d'air", explique-t-il.

Mais comment s'organise concrètement ce plan ? "L'intérêt est garanti par l'administration communale, c'est un rendement très intéressant", détaille Marc Bolland (PS), Bourgmestre de Blegny. "Le capital est garanti sur base du système de la rente perpétuelle, qui est celui de l'emprunt de guerre, finalement. Si on atteint les 500.000 euros, 300.000 iront directement dans la trésorerie des commerçants qui ont dû fermer leurs portes", nous précise-t-il ensuite.

Les investisseurs, en plus de leurs intérêts, recevront aussi deux bons d'achat par an. Visé applique un autre système, en proposant une ristourne de 10% et 10€ à chaque citoyen achetant un bon solidaire de 100 euros. Des initiatives jugées indispensables pour maintenir ces commerces locaux à flot. 

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos 

Vous avez des questions pratiques sur le coronavirus ou une mesure du (dé-)confinement? Vous pouvez :

-        Appeler le 0800/14.689

-        Consulter la page questions/réponses de Info-coronavirus.be

 




 

Vos commentaires