En ce moment
 
 

La 14e édition des Ardentes s'est achevée: quel bilan pour la Croix-Rouge et les forces de l'ordre?

La 14e édition des Ardentes s'est achevée: quel bilan pour la Croix-Rouge et les forces de l'ordre?
© Image Belga

Le bilan chiffré relatif aux interventions de la Croix-Rouge et de la police sur les quatre jours de festival est plutôt concluant si l'on en juge par les chiffres communiqués par la police de Liège dimanche soir.

Sur quatre jours de festivité, la Croix-Rouge comptabilise 1.077 interventions sur le site des Ardentes dont 20 évacuations vers les hôpitaux pour des soins complémentaires. Parmi les plus courantes, notons 440 plaies et soins divers (blessures, chutes, ... ), 246 contusions, 60 brûlures sévères dues au soleil, 23 alcoolémies, ...

"Il y a 0 intervention pour cause de consommation de stupéfiants, ce qui révèle que le message du parquet et de la police est porteur", a souligné la porte-parole de la police de Liège. Les interventions policières ont été beaucoup moins nombreuses puisque seuls 40 contrôles pour troubles de l'ordre public, grabuge, entrave à la circulation etc, dont 8 ont donné lieu à des arrestations administratives.


"L'objectif reste de garder le festival le plus safe possible"

"Nos policiers ont travaillé avec un public sympathique dans une optique de résolution de problèmes et de philosophie de proximité pour que le festival reste une fête, même lors de l'incident rencontré lors d'un des concerts de hier soir sur la Rambla", a ajouté Jadranka Lozina, porte-parole de la police liégeoise.

Le parquet de Liège avait soigneusement communiqué avant le festival en expliquant qu'une tolérance zéro serait de mise en matière de stupéfiants. Concrètement cela signifie que tout individu contrôlé en possession de cannabis ou autres drogues douces ou dures, quelle que soit la quantité, est poursuivi.

"Il est évidemment impossible de contrôler des dizaines de milliers de festivaliers. L'objectif reste de garder le festival le plus safe possible, également fréquenté par de nombreux mineurs", a indiqué la porte-parole dans une communication commune. Ainsi la brigade judiciaire section stup a contrôlé 329 personnes. Parmi eux 190 majeurs étaient en infraction et ont accepté une transaction ainsi que 9 mineurs également positifs.

Deux dealers de cannabis ont également été interceptés et déférés au parquet ce samedi. Les stups confisqués sont du cannabis pour la très grande majorité et de l'ecstasy en moindres quantités", a conclu cette communication conjointe. 

Vos commentaires