En ce moment
 
 

La fille de l'homme qui a tué Louise à Liège: "A cause de ses actes, il y a des gens qui s’en prennent à nous"

  • Témoignage poignant de la fille aînée du meurtrier en aveux de Louise

  • La fille de l

 
 
 

Madison, une jeune maman de 23 ans, est la fille aînée du meurtrier en aveu de Louise, cette étudiante tuée à Liège. Christophe Clément et François-Xavier Van Leeuw l'ont rencontrée pour le RTL INFO 19H.

Pour le RTL INFO 19H, notre journaliste a rencontré l’une des filles de l’homme qui a tué Louise dans son kot à Liège. "Quelqu’un de ma famille m’a contactée pour me dire que mon papa était arrêté. Je suis tombée des nues. A son travail, on m’a dit qu’il y a eu un mort dans son immeuble et comme il n’y a pas longtemps il a fait un AVC, je me suis dit : ‘C’est peut-être lui, il est peut-être mort et il a peut-être eu quelque chose’", lui a-t-elle confié.


"Je suis encore sous le choc, parce que je n’imaginais pas qu’il puisse faire ça"

La jeune femme âgée de 23 ans qui était allée voir son père en prison a du mal à réaliser ce que son père a fait. "Quand j’ai appris ce qu’il avait fait, je n’ai pas compris, d’ailleurs je suis encore sous le choc, parce que je n’imaginais pas qu’il puisse faire ça. Je l’ai encore eu au téléphone samedi, il m’a dit ‘ça va bien, comment ça va ta grossesse ? Je vais encore être une fois papy’. Il travaillait tous les jours, il allait au travail, il revenait chez lui. Il a fait des erreurs, oui, mais il venait de reprendre une vie, je ne comprends pas", a-t-elle regretté. "Là je me dis que peut-être il a joué un rôle et qu’en fait je me suis trompée sur la personne".


"Il est sorti de prison et je me suis dit : ‘Je vais essayer de lui refaire confiance’"

Maman de deux enfants et enceinte du troisième, la jeune femme avait voulu lui faire confiance et elle est déçue. Elle pense aussi à Louise qui a perdu la vie à cause de son père. "Il est sorti de prison et je me suis dit : ‘Je vais essayer de lui refaire confiance’. Donc il est vraiment rentré dans ma vie. Je suis tombée enceinte très jeune, il a vu ma petite fille. Je lui ai fait confiance et là je me prends une grosse claque et je me dis: ’Mince alors, ça aurait pu m’arriver, peut-être à un de mes enfants’. Quand je vois cette jeune fille, je me dis qu’elle a mon âge, c’est ça qui me rend triste", a-t-elle souligné.

"A cause de ses actes, il y a des gens qui s’en prennent à nous, mais nous on n’en peut rien, ce n’est pas nous qui avons fait ça", a-t-elle conclu.




 

Vos commentaires