En ce moment
 

La tempête a aussi touché violemment des campings: à Hamoir, une belle solidarité s'organise

La tempête a aussi touché violemment des campings: à Hamoir, une belle solidarité s'organise

A savoir


Certains ont beaucoup perdu dans la tempête qui s'est abattue sur plusieurs régions de notre pays dans la nuit de jeudi à vendredi. C’est le cas de nombreux résidents d’un camping de la commune de Hamoir où la solidarité s’organise autour des sinistrés.

Ce matin, c'est fricassée et œufs brouillés pour Joël et ses enfants. Pourtant, le petit déjeuner à un drôle de goût. Il est en tout cas différent des autres jours

"Quand on regarde autour de nous, on voit un petit peu la désolation. Une caravane est complètement détruite dans le fond de l’allée, la caravane que vient d’acheter un nouveau voisin a été fortement abîmée par la chute d’un arbre. On regarde un peu différemment autour de nous", dit le campeur.


Françoise va abandonner sa caravane

Françoise est une des victimes. Elle devra abandonner sa caravane. Un arbre a détruit la moitié de la résidence. Elle a décidé de donner une partie de ses biens à sa voisine. "Ils débutent dans le camping donc ce que je ne sais pas reprendre, je leur donne, moi je ne reprends que quelques souvenirs. Il y a l’auvent qui est encore bon, l’abri de jardin... Je leur en fait bénéficier."

Tout le monde participe!

Depuis hier, l’entraide s’organise. Clôture à réparer, arbres à couper, le camping s’est avant tout une vie en communauté, tout le monde participe !

"Hier nous sommes revenus avec mon mari et on a coupé les troncs, les branches pour les porter plus facilement", raconte une campeuse. "On a tout fait aussi pour libérer l’allée principale qui n’était plus accessible. On a fait le maximum pour aider".

Aujourd’hui, le calme et la tranquillité ont fait leur retour. Mais il reste beaucoup à faire. Trop, pour certains, qui ont préféré partir.

"Il y avait énormément de monde hier, aujourd’hui, ça s’est un peu raréfier", dit une dame.


Il va falloir des semaines pour tout remettre en ordre

"La nuit n’a pas été très longue, on a travaillé hier jusque 23 heures", explique Aline, la propriétaire du camping. "Ici, on va encore continuer à nettoyer, je pense qu’il va nous falloir quelque semaines pour que tout soit rétabli."

Il faudra donc du temps pour que les résidents du camping du Rocher de La Vierge retrouvent un peu de quiétude 

Vos commentaires