En ce moment
 
 

Lame de rasoir à la main, un Verviétois profère des menaces d'attentat à la clinique Saint-Joseph de Liège: il a été interpellé

Lame de rasoir à la main, un Verviétois profère des menaces d'attentat à la clinique Saint-Joseph de Liège: il a été interpellé
©Google Street View

Un Verviétois âgé d'une quarantaine d'années a été interpellé mercredi soir après avoir proféré des menaces d'attentat à l'hôpital Saint-Joseph à Liège, où il s'était rendu en vue d'obtenir de la morphine, a indiqué jeudi le parquet.

L'homme s'est présenté vers 19h45 aux urgences de l'hôpital Saint-Joseph. Là, il s'est adressé à un membre du personnel pour lui demander de la morphine. L'individu a été dirigé vers la salle d'attente où on lui a demandé de patienter.

Le Verviétois s'est alors énervé et a bousculé le membre du personnel avant de sortir une petite lame de rasoir avec laquelle il l'a menacé. Sorti de l'établissement par les vigiles, l'homme est à nouveau entré dans l'hôpital par l'entrée principale cette fois et a une nouvelle fois proféré des menaces, armé de la lame de rasoir.

A l'arrivée des forces de l'ordre, l'homme a menacé de faire sauter l'hôpital. Il a refusé d'obtempérer aux injonctions des policiers qui lui ont demandé de se calmer et de sortir les mains de ses poches. Les forces de l'ordre ont d'abord fait usage d'armes non-létales pour le maîtriser.

Après vérification, il s'est avéré que le quadragénaire n'était pas en possession d'explosif. Il a tout de même été privé de liberté pour menaces, port d'arme prohibée et menace d'attentat.

Vos commentaires