En ce moment
 

Le harcèlement fait une nouvelle victime sur les réseaux sociaux: une jeune liégeoise a tenté de se suicider

Le harcèlement fait une nouvelle victime sur les réseaux sociaux: une jeune liégeoise a tenté de se suicider

Il y a peu, Sabrina nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour signaler une situation à laquelle elle avait été témoin sur Facebook. "Une jeune fille de la région liégeoise, Pauline (prénom d'emprunt) de 16 ans se fait harceler ouvertement sur Facebook. La harceleuse la menace littéralement et lui demande explicitement de se suicider. J'ai été horrifiée", nous a-t-elle confié. "Je me suis mise en contact avec la jeune fille harcelée. Elle m’a signalé que cela durait depuis plus de 3 ans, que des plaintes avaient été déposées à la police mais que jamais rien n’avait abouti car aucune violence physique n’avait été constatée. La jeune fille est à bout, elle veut en finir avec la vie car elle ne supporte plus cette pression constante", a-t-elle ajouté.

Parmi les propos envoyés, certains sont ignobles: "Suicide-toi, tu n’es rien dans ce monde. Tu es la pire erreur de tes parents".

Pauline a tenté de se suicider

Malheureusement, le cauchemar s'est amplifié. Ce samedi, Sudpresse révèle que Pauline, la jeune fille harcelée, a tenté de mettre fin à ses jours dimanche dernier.

Cette tentative n'était pas une première, et la mère de la jeune victime a tenu à témoigner auprès de nos confrères. Elle dit avoir découvert les faits de harcèlement il y a un an, durant une promenade dans la galerie commerciale Médiacité avec sa fille. "Elle ne cessait pas de recevoir des appels insultants. J'ai pris le téléphone et j'ai ordonné à ces personnes d'arrêter. Elles m'ont ri au nez avant de raccrocher, m'indiquant qu'elles n'arrêteraient jamais", confie la mère de famille. La maman a ensuite discuté longuement avec son enfant, mais Pauline s'est souvent refermée, traumatisée par les insultes qu'elle recevait sans arrêt.

Des plaintes ont été déposées à la police, mais sans résultat jusqu'à maintenant. Pour Pauline, la descente aux enfers s'est poursuivie, jalonnée d'insultes, de rendez-vous chez le psychologue... et de tentatives de suicide. Malgré le changement d'école, la harceleuse de Pauline l'a poursuivie sur les réseaux sociaux.

Désormais, Pauline est au bord du gouffre. Mais depuis quelques jours, et les derniers propos terribles envoyés par la harceleuse, de nombreuses personnes ont pris la défense de Pauline sur les réseaux sociaux. Côté justice, trois plaintes ont été déposées au total, et une information judiciaire a été ouverte au parquet de Liège.

Vos commentaires