En ce moment
 
 

Les campings résidentiels inondés d'Esneux vont définitivement disparaître: que vont devenir les habitants?

 
 

Il y a quelques jours, nous évoquions la situation très délicate des habitants des campings emportés par les inondations de la mi-juillet, en région liégeoise. Plusieurs d'entre eux avaient trouvé refuge dans leur caravane ou leur voiture… dans la rue.

Etant donné que le Domaine du Pont de Méry était souvent inondé, la bourgmestre Laura Iker a fait preuve "de courage politique", nous a-t-elle expliqué. Elle a signé un arrêté interdisant à quiconque d'y installation une habitation fixe ou mobile. C'est le cas également pour une zone identique à Hony. 

"Cet endroit doit revenir à la nature. C'est une zone de loisir et personne, normalement, ne devrait y habiter de façon permanente. Donc pour la sécurité des personnes, il faut les aider à trouver un autre endroit. Demain matin, on va plancher sur ce sujet, on serait en train d'aboutir à une solution".

Et en attendant ? "Il faut que les formalités administratives soient réglées, et ça va prendre du temps. Maintenant que l'eau s'est retirée et ne menace plus de déborder, les riverains vont revenir de façon provisoire, sur la place et la rue du canal". Un groupe électrogène va être installé. 

Il faudra donc, in fine, exproprier certaines personnes propriétaires de leur parcelle. Il y a des rumeurs de prix très faibles, 5€ le mètre carré, mais ils dépendaient d'une procédure d'expropriation différente. "On le fera au juste prix", assure la bourgmestre.


 




 

Vos commentaires