En ce moment
 
 

Les parcs de trampoline de plus en plus tendances à Bruxelles et en Wallonie: comment expliquer leur succès?

Il existe déjà plusieurs parcs de trampoline à Bruxelles et en Wallonie. Une nouvelle salle vient de s'ouvrir à Liège. Cette nouvelle tendance permet aux amateurs de se défouler et aux sportifs plus expérimentés de s'entraîner en toute sécurité.

Saltos avant ou arrière, la tête en bas, position horizontale, les sauts se déclinent à l’infini.  Avec des dizaines de trampolines sur 2000 mètres carrés, l’activité se veut plus sportive que jamais. "Cela travaille tout le corps, comme la natation, confie Michaël, jumper. On utilise les bras pour sauter, les jambes pour l'appui et sauter plus haut, les abdos parce qu'on les travaille d'office en faisant un salto."

Le trampoline fait des émules, comme le parkour, cette discipline sportive où il faut franchir des obstacles urbains… Les gymnastes peuvent aussi désormais s’entrainer en toute sécurité. Athena et Léa expliquent: "ça nous permet de nous améliorer parce qu'on n'a pas forcément le matériel chez soi. Au club, on n'a pas forcément les mêmes choses non plus", "quand on tombe, c'est le sol donc on se fait mal. Ici, on peut tester plus de choses parce que ce sont des trampolines et des mousses".


Déjà 700 abonnés

Luca et Vincent, eux, pratiquent le "cosplay" ou comment incarner au mieux son super héros préféré. "C'est la troisième fois que je viens ici et franchement, je vais continuer à venir parce que je m'améliore beaucoup", affirme Vincent, cosplayer Spiderman.

L'investissement est de 600.000 euros et l'idée est directement importée des Etats-Unis. "On est sur un parcours où les jeunes peuvent venir s'amuser sans risque, au lieu de faire leurs figures dans le parcours urbain, explique Geoffrey Vanempten, concepteur du Max Jump Liège. Et surtout, ils font un maximum de sport et oublient tout ce qui est connectivité, tablettes, GSM et autres." Ouvert en avril dernier, cette première salle liégeoise attire déjà quelques 700 abonnés.

Vos commentaires