En ce moment
 
 

Liège: des centaines de personnes se sont réunies contre le couvre-feu

 
 

En Cité ardente samedi soir, au moins 17 personnes ont été arrêtées administrativement et écrouées, et trois autres ont été arrêtées judiciairement lors d'une manifestation pour protester contre le couvre-feu, a indiqué la police. Sept personnes ont en outre été blessées lors de cette action qui a rassemblé environ entre 400 et 500 personnes.

Une manifestation a débuté ce samedi soir vers 21h à Liège. Difficile d'avoir un chiffre précis, mais nos équipes sur place estiment qu'environ un millier de personnes se sont rendues en Cité ardente pour s'opposer au couvre-feu imposé.

Selon la police, environ 350 personnes ont été arrêtées administrativement et identifiées sans être écrouées. Une cinquantaine ont dû être ramenées à l'hôtel de police pour vérification d'identité. Toutes les personnes identifiées seront verbalisées, plus de 400 PV sont en cours de rédaction.

Dix-sept personnes ont été arrêtées administrativement et écrouées: 5 pour troubles à l'ordre public et 12 pour avoir tenté de forcer le barrage. En outre, trois arrestations judiciaires ont eu lieu, deux pour rébellion armée dans les rues alentours et une pour dégradation volontaire. Il est aussi question des sept blessés, quatre dans les rangs policiers, et trois manifestants qui se sont déclarés blessés en arrivant à l'hôtel de police.

D'après les observations de nos journalistes vers 21h45 ce samedi, la manifestation réunissait des citoyens de tous secteurs: travailleurs dans l'Horeca, indépendants, etc. Environ 150 policiers ont été déployés à Liège.

"Je suis là pour manifester car ça dépasse les bornes", a confié une manifestante à notre micro. "Ce n’est plus une crise sanitaire, mais politique. Rien qu’obliger le port du masque… Je ne suis pas indépendante mais je les soutiens. On est occupé à tuer les PME (Petite ou moyenne entreprise). Je pense aussi ce soir que la police est là aussi pour nous protéger des casseurs, mais il est utile de manifester pour montrer qu’on ne croit pas tout ce qu’on nous dit."


© RTL INFO

L'appel à la manifestation vise le couvre-feu et non pas l'ensemble des mesures imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a précisé à Belga le groupe de citoyens. Ceux-ci encouragent le port du masque lors de la mobilisation.

Le communiqué du groupe de citoyens déplore que "depuis presque une année maintenant, les autorités ont démontré leur impréparation et leur manque de volonté à lutter contre le virus Covid-19", citant entre autres le manque d'embauches et de formations dans les secteurs de la santé ou d'investissements massifs ou le trop peu de soutien pour les petits indépendants en difficulté.

"Nous invitons à s'intéresser aux initiatives de lutte et de solidarité qui existent près de chez soi et à vérifier comment les soutenir, à sortir sur le pas de sa porte à 22h00, à se réunir sur les places publiques de nos quartiers et à partager de la chaleur, à rallumer nos feux, et à se rassembler ensemble", enjoint le communiqué.

Ce groupe de citoyens avait précisé ne pas être un collectif et ne pas être apparenté au mouvement complotiste d'extrême droite QAnon.

Environ 150 personnes avaient déjà répondu à un tel appel dans la Cité ardente le mardi 17 novembre.




 

Vos commentaires