En ce moment
 
 

A Liège, un quadragénaire accusé d'avoir profite de l'ivresse d'une adolescente pour lui imposer des relations: il dénonce un guet-apens

A Liège, un quadragénaire accusé d'avoir profite de l'ivresse d'une adolescente pour lui imposer des relations: il dénonce un guet-apens

Un Visétois âgé de 44 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 60 heures de travail après avoir commis un attentat à la pudeur sur une jeune fille de 15 ans. L'individu avait profité de l'ivresse de la victime pour lui imposer des relations sexuelles.

Les faits s'étaient déroulés le 25 juillet 2015. Le prévenu avait fait la connaissance de deux adolescentes dans le centre de Liège et leur avait proposé de l'accompagner en voiture. Les deux jeunes filles avaient embarqué avec le prévenu et l'avaient accompagné dans un endroit reculé situé à Barchon. Les deux jeunes filles avaient consommé de l'alcool avec le prévenu. L'une d'elles, alors âgée de 15 ans, avait eu des relations sexuelles avec le prévenu.


Le prévenu avait profité de l'état d'ivresse de l'adolescente

La victime avait ensuite dénoncé un fait de viol et évoqué le fait que le prévenu avait profité de son état d'ivresse pour lui imposer les relations. L'enquête avait cependant démontré que les deux jeunes filles déposaient régulièrement plainte pour des faits similaires. Elles avaient volontairement accompagné le prévenu avant les faits. Après son dépôt de plainte, la victime n'avait plus souhaité donner de suite au dossier. Le prévenu avait, pour sa part, été victime d'un guet-apens lors duquel il avait été tabassé par des proches de la jeune fille.

Le tribunal a déclaré la prévention d'attentat à la pudeur établie car la jeune fille était dans l'impossibilité légale de donner son consentement mais le prévenu a été condamné à une peine clémente. Il a écopé d'une peine de travail de 60 heures.

Vos commentaires