En ce moment
 
 

Liège: un salon de thé à la place des emplacements de parking !

Liège: un salon de thé à la place des emplacements de parking !
 
 

La plate-forme "Place Cockerill" prépare une action ce vendredi à 11h. Les places de parking seront remplacées par des espaces verts. Le collectif, qui rassemble riverains, experts urbanistiques et cyclistes, protestent contre le projet de réfection de la place.

"Une manifestation se prépare place Cockerill" nous a écrit Pascal en nous envoyant une photo via la page Alertez-nous. Il s’agit en fait d’une action organisée par la plate-forme "Place Cockerill". Le collectif participe au Park(ing) day, une journée internationale au cours de laquelle des groupes de citoyens vont reconquérir des parcelles d’espace public habituellement privatisées par la voiture. Le but ? Se réapproprier son environnement.


Petit café et bon bouquin

Dans le cadre de cette action, la plate-forme a installé des bandes de pelouse, des canapés et des tables basses sur les emplacements de parking de la place Cockerill. Un petit coin de verdure libéré pour la journée. Les organisateurs invitent à venir profiter d’un salon urbain, en plein air. Et le rendez-vous est fixé à 17 heures pour l’apéro !


Opposition farouche

Les riverains et commerçants des places Cockerill et du 20 Août se mobilisent depuis plusieurs semaines contre les aménagements prévus sur ces places. La plate-forme "Place Cockerill" rassemble des commerçants du quartier, l’ASBL urbAgora (qui se penche sur les questions urbanistiques) et le Gracq (association de cyclistes). Ils ont reçu le soutien de plusieurs professeurs de l’Université de Liège.


Un projet d’apparence séduisant…

Un amphithéâtre de verdure en bord de Meuse, de larges zones pour les terrasses et les piétons et un ralentissement du flux automobile : voilà en quelques traits la philosophie des aménagements prévus place Cockerill et quai sur Meuse. Le projet comprend non seulement la réalisation d’un parking de 400 places sous la place Cockerill mais également le réaménagement de l’espace public, entre la place du Vingt-Août et le quai-sur-Meuse, avec un principe de base : l’ensemble du stationnement en surface est supprimé au profit d’espaces dédiés aux piétons et de généreux îlots de verdure.


…mais qui place encore et toujours la voiture au centre…

La construction du parking souterrain implique l’aménagement de voies d’accès à ce parking. Notamment une large rampe "voiture" située au beau milieu de la place et d’imposants édifices d’entrée pour les piétons. Le parking souterrain prévoit plus de 400 places, près du double de la capacité actuelle en surface : les riverains craignent un effet d’appel.


…et qui oublie cyclistes et PMR

Autre critère de protestation : l’accès à la Passerelle Saucy. L’actuelle rampe serait remplacée par un escalier de 24 marches. Le collectif d’opposants se pose des questions quant à l’accessibilité de cette passerelle pour les cyclistes et les personnes à mobilité réduite.


La ville devrait revoir sa copie

L’enquête publique relative au projet de réaménagement s’est terminée ce 30 juin. 2800 réclamations ont été déposées. La Ville a annoncé qu’elle allait procéder à des changements dans le projet avec de nouvelles recommandations qui seront transmises au fonctionnaire chargé de délivrer le permis.




 

Vos commentaires