Liège va tester une autre solution dans sa lutte contre les castors

Liège va tester une autre solution dans sa lutte contre les castors

Les arbres du parc de la Boverie, à Liège, seront protégés des castors grâce à une résine qui sera apposée sur les troncs. Le produit rendra l'écorce peu appétissante tout en ne présentant aucune toxicité tant pour les humains que pour la faune, a indiqué vendredi le collège communal de la Ville.

Ces derniers temps, d'importants dégâts ont été constatés sur des troncs d'arbres du parc de la Boverie, à Liège. Dégâts qui sont occasionnés de manière récurrente par une famille de castors. Après la mise en œuvre de dispositifs qui se sont révélés peu efficaces, le service de gestion forestière de la ville de Liège testera une autre solution consistant à enduire les troncs d'une résine contenant du sable quartzeux. Fin mars, la Ville annonçait son intention d'introduire un couple d'ours dans le parc afin de lutter contre ces castors. Il s'agissait, bien sûr, d'un poisson d'avril.


Il est interdit de le chasser

"Ce produit rendra l'écorce peu appétissante à la dent du castor, qui se détournera de sa cible vers une autre source de nourriture. Cet enrobage, qui constituera une protection purement mécanique sans imperméabiliser les troncs, ne présente aucune toxicité tant pour les humains que pour la faune", a précisé André Schroyen, échevin de l'Environnement de la ville de Liège.

L'ASBL de protection de la nature Natagora explique sur son site Internet que le castor est classé "espèce Natura 2000" par l'Union Européenne, lui faisant bénéficier d'une protection intégrale englobant son habitat et ses constructions. Il est donc interdit de le chasser, le piéger, le capturer, le déplacer, le déranger intentionnellement ainsi que de détruire ses constructions et malmener son habitat.

Vos commentaires