En ce moment
 
 

Luka, visé par la vidéo dénigrante d’une professeure de Herstal: "Tout était physique, que ce soit de la grossophobie… même du racisme"

Luka, visé par la vidéo dénigrante d’une professeure de Herstal:
 
 

Une professeure du collège Saint-Lambert à Herstal suscite la polémique depuis hier. Filmée par son fils, élève dans cette école, elle a participé à un challenge sur le réseau social Tik Tok, dans lequel elle cote physiquement les contacts de son fils.

Un de ces jeunes est Luka, pas encore 16 ans. Il n’est pas scolarisé dans l’école mais est en contact avec de nombreux jeunes stigmatisés dans la vidéo. Ce qu’ils ont ressenti ? "Une amie à moi est un peu plus meurtrie que les autres. Après, on était tous sous le choc. On ne réalisait pas trop. On ne s’attendait pas à un défoulement de la part de cette personne à qui on avait jamais parlé."

Sur la vidéo, la professeure dit de lui qu’il a un "trop gros nez" et lui donne "2" points, avant d’ajouter "laid, laid, laid". "Si elle l’avait dit à quelqu’un d’autre que moi qui peut-être est vraiment fortement complexé, la personne aurait pu s’enfermer dans sa bulle et se sentir super mal par rapport à cette vidéo. Et je trouve ça un peu immature de sa part. (...) Tout était physique. Que ce soit de la grossophobie, même du racisme envers une amie à moi qui est asiatique. Et c’est compliqué de se dire qu’on est en 2021 et qu’il y a encore des gens qui s’attaquent gratuitement, juste pour être méchants, à des jeunes qui n’ont forcément rien fait ou rien dit ou rien demandé tout simplement."

Son message aujourd’hui, c’est d’éduquer et dénoncer les propos qui se multiplient sur internet. Luka rappelle à tous que les vidéos ou images que vous possédez sur votre smartphone doivent y rester et ne jamais être publiées.

Pendant ce temps, l’école a entendu la professeure. Elle réfléchit toujours aux suites à donner et aux éventuelles sanctions.




 

Vos commentaires