En ce moment
 
 

Madeleine découvre avec tristesse l'épave de sa péniche: le bateau a coulé lors des inondations

Madeleine découvre avec tristesse l'épave de sa péniche: le bateau a coulé lors des inondations
 
inondations, Inondations de la mi-juillet 2021
 

Une des deux péniches qui avait coulé dans la Meuse à Liège durant les inondations a été ramenée à la surface. Un exploit réalisé en quelques jours à peine. Un deuxième bateau doit encore être enlevé. Sans doute avant la fin de la semaine.

Le levage pouvait sembler lent mardi matin, mais il est en avance de 24 heures sur le programme. Le "Quintus Quarter" qui avait coulé lors des inondations de la mi-juillet a refait surface hier.

Ce mercredi matin, un soudeur s'apprête à ajuster une plaque d'acier qui en colmatant une brèche de la taille d'un pneu de voiture devrait enfin assurer la flottaison. Serge Allard pour KC Diving à l'origine du chantier détaille: "Nous sommes en train d'enlever un petit morceau de tôle qui est à l'extérieur du bateau, un morceau de 20 centimètres. Une fois que c'est coupé, on peut mettre la plaque pour l'étanchéité du bateau."

Une douleur pour les propriétaires

Le bateau est un hôtel d'une dizaine de chambres, le projet d'une vie. Celui de la maman de Madeleine Mottart. Elle y a vécu elle-même 7 années à l'intérieur. Aujourd'hui, Madeleine regarde l'épave le regard serré: "C'était vraiment le foyer de mon adolescence. C'est là où j'ai vraiment grandi. C'est assez compliqué à regarder."

Le bateau est devenu une épave qui a subi des avaries lourdes. Débute désormais une partie de bras de fer avec les assurances. Laurent Gilsoul, ingénieur à la direction des voies hydrauliques de Liège; informe: "Le bateau va être envoyé vers le chantier naval de Mons. Après la suite, ça relève des propriétaires et des assurances qui vont décider soit une remise en état, soit un déchirage du bateau et un envoi à la ferraille."

Une deuxième péniche est toujours sous eaux. L'opération de remorquage pourrait elle aussi commencée dès cet après-midi, toujours sans la moindre perturbation pour la navigation.


 

 

 




 

Vos commentaires