En ce moment
 
 

N'acceptant pas la séparation avec sa compagne, Eddy Michel avait tué ses 2 enfants: il avait bu une grosse quantité d'alcool au moment des faits

N'acceptant pas la séparation avec sa compagne, Eddy Michel avait tué ses 2 enfants: il avait bu une grosse quantité d'alcool au moment des faits
© Image Belga

Eddy Michel présentait une alcoolémie de 0,82 gramme par litre de sang au moment des faits, a déclaré mardi matin un expert toxicologue devant la cour d'assises de Liège. L'accusé était sous l'influence d'une forte quantité d'alcool.

Les faits reprochés à Eddy Michel (39 ans) s'étaient déroulés le 30 septembre 2017 à Sainte-Walburge (Liège). Eddy Michel n'avait pas accepté la séparation avec sa compagne et avait tué de plusieurs coups de couteau leurs deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). L'expert toxicologue Corinne Charlier a présenté mardi matin aux jurés les résultats des analyses réalisées sur les prélèvements effectués sur Eddy Michel à l'issue des faits. Son sang avait été prélevé et l'analyse réalisée quatre heures après les faits démontrait qu'il présentait une alcoolémie de 0,22 grammes par litre de sang au moment du prélèvement.

Par extrapolation, l'expert a affirmé que cela signifie que l'accusé présentait quatre heures plus tôt, au moment des faits, une alcoolémie de 0,82 grammes par litre de sang. Les enquêteurs ont présenté un exposé avec l'ensemble des devoirs réalisés lors de l'enquête. Les faits s'étaient déroulés le 30 septembre 2017 entre 08h00 et 08h30, alors qu'il pleuvait abondamment. Ces faits intervenaient dans le contexte d'une séparation. Madeleine Bosly avait annoncé à la fin du mois de février à Eddy Michel qu'elle le quittait. Le garde alternée des enfants avait été organisée de commun accord.


Il était en pleurs et en état de choc

Il avait été convenu que la mère déposerait les enfants chez l'accusé vers 08h00 le jour des faits. L'intervention de la police avait débuté par un appel au secours du père d'Eddy Michel. Cet homme avait prévenu que son fils avait probablement "fait le con" et tué ses enfants. A l'arrivée des policiers, l'homme avait pris la fuite. Il a été intercepté sur l'échangeur de Vottem et privé de liberté vers 09h18.

Il était en pleurs et en état de choc. Il s'était entaillé les poignets. Les techniciens du laboratoire de la police de Liège ont présenté les photographies de la visite des lieux et de la découverte des corps des enfants qui présentaient des lésions sévères. Différentes pièces de la maison présentaient d'importantes traces de sang. Durant sa première audition, Eddy Michel avait donné des explications sur la manière dont il avait tué ses enfants. Il avait attaqué Timothé avec une disqueuse qui s'était coincée dans les vêtements de son cou.

Alors que l'enfant montrait encore des signes de vie, il s'était emparé d'un couteau pour le frapper mais il n'a pu préciser le nombre de coups portés. L'accusé avait ensuite décidé de s'attaquer directement à Jules et de lui asséner plusieurs coups de couteau. Après les faits, Eddy Michel s'était tailladé les poignets. Constatant qu'il ne perdait pas assez de sang, il avait utilisé une cisaille pour une deuxième tentative de suicide inefficace. Il avait pris la fuite et aurait tenté une troisième fois de se suicider en voulant sauter d'un pont d'autoroute sous un camion. Mais il s'était finalement retenu à la rambarde.

Vos commentaires