En ce moment
 
 

Pagaille pour se stationner à Spa-Francorchamps: "Fuyez, c'est le chaos!"

Pagaille pour se stationner à Spa-Francorchamps:
©Alertez-nous
 
 

Le Grand Prix de Belgique s'est déroulé ce week-end. Un circuit et des alentours très arrosés samedi. Toute cette pluie a compliqué le stationnement. Les champs se sont gorgés d'eau au point qu'il a fallu trouver d'autres parkings pour les visiteurs en voiture.

Pagaille pour rejoindre le circuit de Spa-Francorchamps. C'était le Grand Prix de Formule 1 de Belgique ce weekend et 75.000 spectateurs étaient attendus chaque jour.

Samedi, la pluie a rendu l'accès aux parkings très compliqué. Certains visiteurs ont même dû faire demi-tour. L'une d'elle nous a contactés sur le bouton orange Alertez-nous et elle est bien remontée. Quatre heures en avance pour être recalée devant le parking. "Fuyez, c'est le chaos, toutes les voitures s'embourbent". Impossible de passer, cette spectatrice est rentrée chez elle bredouille. Son ticket à plus de 200€ dans les mains. "On nous a dit que c'était le chaos total et que toutes les voitures étaient embourbées. Les voitures patinent, parfois elles se cognent les unes aux autres. Il y avait de tracteurs pour essayer d'enlever les voitures. Les prairies étaient vraiment impraticables. Je trouve cela complètement fou. Même pas un mot d'excuse !".

Les champs ne sont plus qu'un amas de boue

Ce matin, nos collègues de Bel RTL ont discuté avec l'un des responsables du parking. Il n'a pas beaucoup dormi, et était d'ailleurs encore sur place. "Les terrains utilisés - normalement des prairies - sont devenus impraticables à cause de la pluie et de la fréquentation des véhicules. Les champs ne sont plus qu'un amas de boue", expliquait-il ce matin. Cela fait 25 ans qu'il organise les parkings et buvettes avec son association et il dit n'avoir jamais vu ça.

La police fédérale a donc mis en place des alternatives pour aujourd'hui, jour du Grand Prix. Huit mille places de parkings supplémentaires et surtout un message: venez très tôt! C'est aussi le message du président du circuit, Melchior Wathelet, contacté ce matin. Quinze navettes ont été mises en place pour amener les visiteurs au circuit.

Une longue attente... jusqu'à l'arrêt de la course après 4 tours

Tout ça pour quoi? En tout cas, pas pour le spectacle sur la piste. Le Grand Prix de Belgique s'est terminé d'une bien triste manière. Le 12e rendez-vous de la saison en Formule 1 a été définitivement arrêté alors que les pilotes n'ont pu effectuer que quatre tours, tous sous voiture de sécurité en raison de la pluie. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a été déclaré vainqueur, devant les Britanniques George Russell (Williams) et Lewis Hamilton (Mercedes).

"Nous avons roulé deux tours, il y a aura donc un classement", a écrit la Formule 1 sur Twitter. Seule la moitié des points seront attribués. Après plus de trois heures d'attente, la direction de course avait pourtant décidé de lancer les hostilités à 18h17 mais les monoplaces n'ont jamais été libérées de la voiture de sécurité. Après un drapeau rouge et une nouvelle attente, les officiels ont décidé de définitivement arrêter le Grand Prix.

Images - @Alertez-nous


 
 
 
 
 
 


 




 

Vos commentaires