En ce moment
 

Pourquoi une "pluie jaune" s’est abattue ce week-end?

Une importante quantité de pollen est dans l'air depuis ce week-end. Il s'est déposé notamment sur les voitures et meubles de jardin en raison des conditions météo très favorables. Reportage de Vincent Jamoulle et David Muller.

Sur la carrosserie des voitures, les meubles de jardin, les appuis de fenêtre, les terrasses… ce week-end, le pollen était partout.

"Ma voiture en était recouverte. Je me demandais pourquoi est-ce qu’il y en avait autant. J’étais surprise. C’est la première fois que je voyais autant de pollen", témoigne une passante à Hermalle-Sous-Huy.

La "pluie jaune", comme on l’appelle, il y en a chaque année. Parfois de façon plus concentrée, lorsque la météo s’en mêle.

Ça a commencé avec des températures froides, début avril, qui ont ralenti le phénomène avant l’explosion de ce week-end.

"On a eu une période très chaude ensoleillée, ça a accéléré la production de pollen. On a eu les petites pluies qui ont eu lieu hier notamment et qui en très peu de temps leur font tomber le pollen de l’atmosphère", raconte Vincent Demoulin, professeur honoraire de botanique à l’Université de Liège.


Les arbres à chatons libèrent du pollen en grande quantité

Ce ne sont pas les arbres à fleurs qu’il faut incriminer. Ils produisent peu de pollen et comptent sur les insectes comme les abeilles pour le disperser.

"La plus jaune, elle va venir des arbres qui ont des chatons, des chatons qui ondulent dans le vent et on voit alors parfois libérer des grandes quantités de pollen", explique Vincent Demoulin. "Maintenant on a les bouleaux, mais c’est déjà un peu la fin, les hêtres, les chênes", précise-t-il.

Un coup de tuyau d’arrosage, ou une loque humide, suffisent à s’en débarrasser. Certains en profitent : les arbres et les gestionnaires de carwash.

Vos commentaires